Accès direct au contenu

Danger

Le problème que pose Ibrahimovic à la défense anglaise

Zlatan Ibrahimovic

Ce soir, la Suède et l’Angleterre n’ont pas le droit à l’erreur. Il faudra gagner pour éviter les difficultés dans ce groupe D de l’Euro 2012. Pour les Anglais, un grand danger menace, il s’appelle Ibrahimovic.

Ce soir, au stade Olympique de Kiev, il sera scruté par tous, tant par les observateurs que par ses adversaires. Cet homme, c’est Zlatan Ibrahimovic. Le Suédois, qui n’a pu empêcher la défaite contre l’Ukraine malgré un but, un poteau et une offrande mal négociée par Elmander, veut à tout prix faire mieux. Pour les Anglais, qui avaient eu beaucoup de mal contre la France, toute la difficulté sera de bien défendre devant l’attaquant milanais.

Dilemme en défense
En équipe nationale, l’ancien joueur du FC Barcelone et de la Juventus notamment, ne joue pas comme un avant-centre pur, mais en retrait de l’attaquant (Elmander ce soir). Comme l’explique The Guardian, il est plus libre et plus impliqué dans le jeu. Il a fait plus de passes que les deux ailiers Sebastian Larsson et Ola Toivonen contre l’Ukraine. La sélection anglaise se retrouve donc devant un énorme dilemme en défense, pour le journal anglais. Si Ibrahimovic était un pur attaquant de pointe, il serait facile, pour Terry ou Lescott, de l’arrêter. Mais la, celui chargé de le marquer, pourrait être aspiré et se retrouver hors de position, laissant la possibilité à Elmander de se retrouver en un contre un contre sur une phase de contre.

La solution serait donc que la tâche (ingrate il faut l’avouer) de s’occuper d’Ibra revienne à Scott Parker ou Steven Gerrard (si tant est qu’ils soient titulaires). Mais cela impliquerait une bonne communication entre les lignes, pour ne laisser pas d’espace à Ibrahimovic, comme l’a montré l’exemple du poteau du Rossonero contre l’Ukraine. Sur cette occasion, Gusev et Mikhalik lui ont laissé le champ libre, ne sachant pas d’où il venait ni qui devait le marquer. Erreur sans conséquence mais qui ne devra pas être reproduite par les joueurs anglais. En tout cas, en dernier recours, les Anglais, toujours friands de statistiques, pourront se rappeler qu’Ibrahimovic n’a marqué que 3 fois en 15 matchs contre des équipes anglaises.

Rémi dos Santos