Accès direct au contenu

Parano en Italie

Euro 2012 : le pacte qui pourrait éliminer lItalie

Gianluigi Buffon

Lundi, les coéquipiers de Mario Balotelli vont jouer leur qualification pour les quarts de finale de l’Euro 2012, contre l’Irlande. Mais, selon un calcul très simple, si l’Espagne et la Croatie font 2-2, les deux équipes passent le tour de poules en laissant l’Italie sur le bord de la route. Du côté italien, on dénonce déjà un pacte.

L’histoire va-t-elle se reproduire ? En 2004, pendant l’Euro au Portugal, l’Italie se retrouve dans le groupe de la Suède, du Danemark et de la Bulgarie. Lors de la dernière journée, les Italiens jouent leur qualification pour les quarts de finale contre la Bulgarie. Problème : Si la Suède et le Danemark font 2-2, les deux nations seront qualifiées aux dépends des Italiens. Le scénario catastrophe pour les coéquipiers de Buffon se produit. Dès la fin de la rencontre, la presse italienne s’emporte et dénonce le pacte qui les a condamnés. Mais, 8 ans plus tard, le scandale du « Biscotto » (arrangement) pourrait avoir lieu, une nouvelle fois. L’Italie met en cause le match Espagne-Croatie. En effet, si ce match se termine sur un 2 partout, peu importe le résultat des hommes de Prandelli, la Squadra azzura sera éliminée. De l’autre côté des Alpes, on demande aux Espagnols et aux Croates de jouer le jeu.

Buffon ouvre le bal des déclarations
La guerre a immédiatement démarré dans les journaux, notamment le quotidien espagnol Marca, qui a interviewé certains joueurs croates. Dans le viseur de ces derniers, le gardien de but de la Juventus, Gianluigi Buffon, qui a été le premier à parler de pacte entre les deux leaders du groupe B : « Deux blessés valent mieux qu’un mort ». Le défenseur Cedran Corluka n’a pas hésité à rappeler au gardien de la Squadra que son club (La Juventus) a été sanctionné et rétrogradé en Série B pour des histoires de matchs truqués. « Son club a été descendu en deuxième division il y a peu de temps pour des scandales de matchs truqués. Qui est Buffon pour nous accuser de pacte ' »

Prandelli : « Nous devons déjà gagner notre match et mériter notre qualification »
 Pour la star de la Croatie, Luka Modric, les Italiens ont peur de tout : « Qu'est-ce que ont dit les Italiens ? Mon Dieu! Ils ont toujours de peur de quelque chose. Oui, je me rappelle du 2-2 entre le Danemark et la Suède à l'Euro 2002. Seulement ça (le souvenir) pourrait être la raison de sa crainte, pas nous ». Enfin, l’entraineur italien, Prandelli, n’a pas hésité à exclure tout soupçon de pacte entre la Croatie et l’Espagne : « On a le devoir d’y croire, sans tomber dans cette culture de la suspicion. Je pense que l’Espagne va battre la Croatie. C’est une équipe qui donne une certaine image depuis maintenant presque dix ans, elle cherche toujours le jeu et le spectacle. Tout le monde veut imiter cette équipe et vous pensez qu’elle se préoccupe de ce genre de combine ? C’est impossible. Nous devons déjà gagner notre match et mériter notre qualification, sans chercher d’excuse d’ailleurs. »

Allons-nous assister a un pacte "a l'italienne" entre la Roja et la Coratie ?