Accès direct au contenu

Foot - Bayern Munich

Real Madrid, Barcelone… 525 M€ de chiffre d’affaires pour le club le plus riche du monde ?

Non content d’être parmi les plus grandes équipes au monde, le Bayern Munich serait également en passe de devenir le club le plus riche de la planète football.

L’efficacité allemande ne réside pas seulement sur les performances des joueurs sur le terrain, mais aussi sur un équilibre économique très contrôlé. Ceci est notamment vérifiable avec le Bayern Munich, porte-étendard du football allemand et l’une des plus grosses écuries du football européen. Les Bavarois écrasent tout sur leur passage sur le rectangle vert, mais il en est de même en dehors du terrain, où ils sont devenus une véritable machine à engranger de l’argent.

UN CHIFFRE D’AFFAIRES DE 525M€ POUR LES BAVAROIS

À en croire les informations du Daily Mail, le Bayern Munich aurait communiqué des chiffres record concernant ses revenus sur l’année écoulée. Les champions d’Allemagne ont un chiffre d’affaires estimé à pas moins de 525M€ sur la saison passée et affichent un bénéfice mensuel de près de 16,5M€. Près d’un cinquième de leur richesse provient essentiellement de la vente de produits dérivés. Rien que l’année dernière par exemple, les Bavarois ont vendu pour plus de 2M€ de maillots, ce qui représente plus que l’ensemble des clubs de Bundesliga réunis. Ainsi selon l’économiste Christian Weber, le Bayern peut désormais « rivaliser avec les clubs les plus riches au monde, comme le Real Madrid et Manchester United ».

LE BAYERN CLUB LE PLUS RICHE AU MONDE D’ICI 2020

Dans la presse d’outre-Rhin on évoque un plan sur le long terme qui pourrait faire du Bayern Munich le club le plus riche au monde d’ici 2020, bien devant les cadors actuels que sont le Real Madrid et Manchester United. Ainsi le magazine allemand TMZ titre « La conquête de l’Europe peut enfin commencer », tandis que le quotidien munichois Abendzeitung parle des Bavarois comme « la future plus grande puissance européenne ». Ce projet sur le long terme a commencé avec la nomination de Pep Guradiola au poste d’entraineur, ce qui permet au club d’instaurer une philosophie à part entière sur le terrain, mais aussi en dehors, avec le recrutement de jeunes joueurs à fort potentiel issus du championnat allemand ou carrément du centre de formation tel Thomas Müller, Mario Götze, Pierre-Emile Höjbjerg ou encore Gianluca Gaudino, le dernier petit protégé du sorcier catalan.

Articles liés