Accès direct au contenu

La tête aux Bleus

Toulouse dommage collateral

le10sport

Le Stade Toulousain s'est incliné ce samedi au Racing-Métro (27-20). Surprenant. Mais pas pour Guy Novès, qui a fustigé le manque d'engagement de ses internationaux à quelques jours du rassemblement des Bleus à Marcoussis.

Voir Guy Novès pester à l'approche des rendez-vous internationaux, n'est pas une nouveauté. Mais la nature des aigreurs du coach toulousain est cette fois différente. Devoir préparer, puis jouer des rencontres, sans la majeure partie de son effectif, quinze éléments en l'occurrence, agace toujours autant Novès. Mais ce samedi à Colombes, il ne s'est pas contenté de tirer sur les incohérences du calendrier.

L'entraîneur historique du Stade Toulousain a clairement mis en accusation ses joueurs : «Certains joueurs chez nous n'étaient peut-être pas au niveau où moi je les attendais, notamment quelques-uns qui vont jouer en équipe de France. C'est dommage.» Novès n'a pas senti ses joueurs concernés, notamment dans les phases de combats où ils auraient eu peur de «mettre la tête» pour ne pas se blesser. Un comportement peu habituel dans la maison stadiste qui appelle à une sévère reprise en main, jeudi, face à Bourgoin, dernière étape avant le début des tests automnaux.