Le 10 Sport pour iPhone et iPad Télécharger sur l'App Store
Rugby

Rugby - Lorenzetti : «L’échec de la fusion ? Je trouve ça dommage»

par A.C.

Jacky Lorenzetti, président du Racing 92, est revenu sur le projet de fusion avec le Stade Français qui a été abandonné au bout d’une semaine de polémique.

Les joueurs et les supporters du Stade Français ainsi que du Racing 92, ont eu gain de cause. La fusion entre les deux clubs de la région parisienne ne se fera pas. « Je renonce au rapprochement avec le Stade Français Paris, en accord avec Thomas Savare, la fusion n’aura donc pas lieu » avait déclaré Jacky Lorenzetti, président des Ciel et Blanc, en fin de semaine dernière. « J’ai décidé de renoncer à ce beau projet. J'ai entendu et compris les fortes réticences qu'a soulevées ce beau projet d'union ». En même temps vu la polémique soulevée par ce projet, les deux hommes d’affaires n’auraient pas pu faire autrement.

« J’ai voulu dire stop, arrêtons le massacre »

Dans les colonnes du Parisien ce mardi, Jacky Lorenzetti a une nouvelle fois fait part de ses regrets face à l’abandon de la fusion entre le Stade Français et le Racing 92. « Tout ça est derrière moi maintenant. Je n’ai pas envie de m’ériger en procureur. Je n’ai pas d’amertume ni de rancoeur. Je trouve ça dommage simplement. Je l’ai dit à nos joueurs. Maintenant, nous, on va continuer » a expliqué le président du club francilien. « Notre affaire s’est présentée à un moment délicat dû aux divergences entre la Fédération française et la Ligue nationale. A la LNR, on défend une logique de clubs qui est une bonne solution puisque le 1er et le 3e du Tournoi des Six Nations fonctionnent sur ce principe. On sait que Pascal Papé, leader de la contestation des joueurs parisiens, a des responsabilités à la FFR. En renonçant, j’ai voulu dire stop, arrêtons le massacre. Le rugby est déjà assez malmené, on n’a pas besoin de cela en ce moment ».