Accès direct au contenu

Rugby

Rugby : Le capitaine du Racing 92 évoque l’abandon de la fusion avec le Stade Français !

Si la fusion entre le Stade Français et le Racing 92 est finalement tombée à l'eau, Dimitri Szarzewski se confie ouvertement sur ce feuilleton. 

Après l’annonce d’une possible fusion entre le Racing 92 et le Stade Français, les joueurs de la capitale se sont tout simplement mis en grève avant d’obtenir gain de cause avec l’abandon du projet. Certains Racingmen estimaient, a contrario, que cette future entente était un bienfait, et dans les colonnes du Parisien ce dimanche, avant le derby entre les deux clubs (17h), Dimitri Szarzewski revient sur ce dossier épineux.

« Chacun a sa vision des choses »

« Après cette fusion avortée, on a aussi eu de bons résultats, mais on en a beaucoup moins parlé que ceux du Stade Français. On parle beaucoup plus d’eux (Racing 92) positivement. Ça fait partie du sport et de la vie. C’est vrai que, parfois, on passe pour le méchant, alors que, comme a pu le dire Henry Chavancy, ce n’est pas le cas. On a voulu gérer autrement cette situation. Et je pense qu’on l’a aussi bien gérée qu’eux. L’important n’est pas de dire que c’était mieux chez nous ou chez eux. Chacun a sa vision des choses. On avait la nôtre. On a souhaité que ça se passe comme ça, ça s’est bien passé. Visiblement, pour eux aussi. Donc c’est une bonne chose. Ce qui nous intéresse le plus, ce sont les résultats sur le terrain », avoue Dimitri Szarzewski

Articles liés