Accès direct au contenu

Handball

Metz Handball : «Avoir Bpifrance à ses côtés, c’est un vrai plus»

Président du Metz Handball, Thierry Weizman vient d'écrire l’une des plus belles pages de l’Histoire du Handball féminin avec une victoire en quart de finale de Coupe d’Europe. Exceptionnel !

Après sa victoire dans la salle de Bucarest (26-31), en quart de finale aller de la Ligue des Champions, le Metz Handball avait un authentique exploit à portée de mains. Une place dans le final four, du jamais vu pour l’écurie messine. « C’est l’une des dates les plus importantes de notre histoire, mais également pour le handball féminin français, soulignait Thierry Weizman, incontournable président du club, avant la rencontre. Nous devons réussir ce match, en tout cas ne pas le perdre de plus de 5 buts d’écart. Si ça marche, ce sera tout simplement extraordinaire… » Dans des Arènes de Metz pleines à craquer (5 000 personnes) - avec la présence de nombreuses personnalités comme Roxana Maracineanu (Ministre des Sports), Adrien Taquet (Secrétaire d'Etat à la Protection de l'Enfance), Richard Lioger (député candidat à la mairie de Metz), Monsieur François  (Vice-Président du Conseil Général de Moselle), Jacky Bettenfeld (Vice-Président de la FFH), Jean-Paul Omeyer (papa de Thierry et Président de la Région Grand Est, en charge des sports et Président de la commission sport de Régions de France, Belkhir Belhaddad (député de Moselle) ou encore Isabelle Wenfling (joueuse la plus capée du handball féminin) - les dirigeants ont pris soin de garder quelques dizaines de places pour ceux qui feraient le déplacement : « Imaginez que vous traversiez la France pour venir soutenir les joueuses et que ce soit à guichets fermés ? Ce n’est pas possible, il faut que ces gens-là puissent entrer dans la salle. Alors nous avons réservé quelques billets », poursuit Thierry Weizman. A travers ce geste, qui peut paraître anodin, c’est toute l’humanité et la bienveillance d’un club qui s’exprime. « Un club avec des valeurs qui nous parlent énormément, enchérit Patrice Bégay, Directeur Exécutif et Communication Bpifrance Excellence. Ils ont compris qu’en jouant collectif, ils pouvaient avancer plus vite et plus fort. ‘Ensemble on va plus vite, ensemble on va plus fort !’ Et avec un patron visionnaire comme l’est Thierry Weizman, ça ne peut que marcher ».

Et ça a marché ! Le Metz Handball sera en final four après sa belle victoire ce samedi soir !

« Le carnet d’adresses le plus long du monde… »

En choisissant d’accompagner le Metz Handball, Bpifrance a apporté du crédit au projet messin : « C’est un gage évident de crédibilité et cela nous donne aussi une forme de légitimité, précise Thierry Weizman. Nous ne sommes, j’oserai dire, ‘qu’un club de handball’. Mais avec la marque Bpifrance, c’est un vrai plus. Une marque de fiabilité et de sérieux supplémentaire. Cela nous aide dans la construction et l’entretien de nos partenariats privés, en organisant des réunions ou des animations. Dès que nous avons besoin de toucher une entreprise, nous pouvons solliciter les équipes de Patrice Bégay et leur carnet d'adresses le plus long du monde (rire). Nous avons notamment invité des partenaires, récemment, à participer à une séance d’entraînement. Certains ont pu s’essayer aux tirs avec une joueuse professionnelle dans les buts. Ça permet de se mesurer à l’excellence et d’avoir une réelle approche, originale et différente. Une expérience qu’on ne voit pas ailleurs, je crois. Et Bpifrance nous accompagne également dans l’évolution de la vie d’un club, quand ça va comme quand ça va moins bien. Dans les projets qui sont les nôtres, en cas de besoin, en cas de conseil ».

L'ambitieux 'Dr Sport'

Très fortement impliqué dans l’innovation et les nouvelles technologies, Bpifrance accompagne notamment l’ambitieux projet de « DR Sport » (prononcer 'Docteur Sport'), dont Thierry Weizman est l’un des cofondateurs. Ce site et application permettent, partout en France et bientôt à l’étranger, de pouvoir recevoir un premier diagnostic ou des premiers conseils de soin en fonction d’une douleur, d’un coup ou d’un traumatisme subit. « Vous êtes au ski, en vacances ou loin de chez vous. Il vous arrive un petit pépin, une cheville qui se tord. Plutôt que d’aller passer plusieurs heures aux urgences, vous entrez vos symptômes sur Docteur Sport et en quelques clics, vous avez accès à des conseils de qualité, un auto-diagnostic et vous avez la possibilité de géolocaliser le professionnel de santé adapté à votre besoin le plus proche de vous. Ça répond totalement aux nouveaux usages, tournés vers le digital. Ça contourne le problème des déserts médicaux ou des temps d’attente à rallonge dans certains établissements. Et ça participe à l’économie nécessaire des frais de santé ». Plus de 200 000 personnes ont déjà été convaincues et le chiffre ne cesse de grimper.

« C’est exactement le type de projet qui correspond à nos valeurs, à notre regard, à notre ambition, appuie Patrice Bégay. C’est pour cela que Bpifrance aime financer le sport tech, à hauteur de 3 millions d’euros par année. « Docteur Sport » est un projet parfait, qui réunit tous nos critères. Cette envie d’accélérer pour aller plus vite, ce désir de faire partie de ceux qui veulent dépasser les bornes, ce besoin d’allez si vite. Le sport d’aujourd’hui, c’est aussi cela. Le design du matériel, l’utilisation des nouveaux matériaux, l’intégration du numérique dans les équipements, les capteurs présents dans l’accompagnement de la performance. C’est le projet de grande marque comme le Coq Sportif et son PDG, Marc-Henri Beausire ou encore d’Eric Babolat, patron de la marque éponyme, qui propose la première raquette de tennis connectée. Il est là, notre désir d’accompagner les plus volontaires, les plus ambitieux. Thierry Weizman et le Metz Handball font partie de ceux-là ». La présence du club, aux portes du final four, le prouve....