Accès direct au contenu

Handball

Handball : Quand l’ancien entraîneur du PSG estime que « les dirigeants étaient un peu pressants » !

Malgré une excellente saison à la tête du PSG Handball, Philippe Gardent n’a pas été conservé. S’il n’en veut pas aux dirigeants, il regrette la pression qu’il a pu subir.

« À Paris j'ai eu de belles rencontres mais je crois qu'ils voulaient changer, ce que je comprend. » Philippe Gardent ne regrette pas son aventure à la tête du PSG Handball qu’il a conclue par un triplé la saison dernière. Au micro de Sud Radio, il est d’ailleurs revenu sur son parcours en soulignant notamment la pression constante et l’intransigeance des dirigeants.

« IL FAUT RAISONNER LES PROPRIÉTAIRES »

« À Paris c'est beaucoup de pression et d'exposition médiatique. Mais j'étais dans des conditions favorables avec des joueurs extraordinaires. J'ai passé trois années exceptionnelles, c'était une superbe aventure. Gérer les grands joueurs c'est facile parce qu'ils comprennent tout très vite. Mais il faut aussi gérer les égos. Ce qui finalement est assez simple, il faut apprendre à connaître les joueurs. Nous sommes moins exposés que le foot, mais il y avait une attente de résultats, ce qui est légitime étant donné qu'ils injectent beaucoup d'argent. Après il faut aussi raisonner les propriétaires en terme de projet, parce que parfois les dirigeants étaient un peu pressants. Mais je pense qu'ils vont encore franchir un pallier l'an prochain », a expliqué Philippe Gardent qui espère que son successeur arrivera à pérenniser son travail.

Articles liés