Accès direct au contenu

Omnisport - Athlétisme

Pistorius : « Reeva est morte dans mes bras »

Oscar Pistorius

Accusé de meurtre sur sa compagne Oscar Pistorius a révélé lors de son procès aujourd’hui sa vérité. Alors que la juge a pour l’instant retenu la préméditation, le coureur sud-africain s’est effondré en pleurs. « J’ai du mal à comprendre comment on peut m’accuser de meurtre, et encore moins de préméditation, car je n’avais aucune intention de tuer ma petite amie, confie Oscar Pistorius via son avocat et relayé sur RMC. Je n’ai aucune intention de m’expatrier car j’adore mon pays. Je nie au plus haut point avoir commis un meurtre. Même si je n’ai pas à le faire, j’ai envie de combattre ces accusations. J’ai reçu des menaces de mort et je sais que des criminels violents peuvent tenter de s’introduire chez moi.

A la fin de la soirée, nous étions dans la chambre avec Reeva. J’ai été victime de crimes auparavant et pour cette raison, je gardais un pistolet 9 mm sous mon lit. (…) Je suis allé fermer la porte du balcon et j’ai entendu un bruit dans les toilettes. Un sentiment de terreur m’a parcouru. Comme je n’avais pas mes prothèses, je me sentais vulnérable. J’ai tiré des coups à travers la porte des toilettes et demandé à Reeva d’appeler la police. Reeva n’était pas au lit.

C’est là que j’ai compris qu’elle pouvait avoir été dans les toilettes. La porte des toilettes était fermée. J’ai essayé de ranimer Reeva mais elle est morte dans mes bras. Je suis mortifié. Avec les informations que j’ai maintenant, je réalise que Reeva était allée aux toilettes pendant que je fermais la porte du balcon. (…) J’ai confiance dans le système judiciaire sud-africain et les faits montreront que je n’ai pas commis de meurtre sur Reeva. »