Le 10 Sport pour iPhone et iPad Télécharger sur l'App Store
Boxe

Brahim Asloum : « Comme le PSG, la boxe française est en train de marquer une génération »

par Alexis Bernard

Personnage incontournable de la boxe française, Brahim Asloum a frappé un grand coup en signant un contrat de diffusion avec SFR Sport. Patron de l’écurie française engagée dans les Worlds Series of Boxing, ce fou de sport revient sur le retour au premier plan du noble art et en décrypte sa folle réussite.

Voilà bien longtemps que la boxe n’avait pas connu une telle exposition médiatique. On imagine le plaisir que ça suscite chez vous ?
Complètement, d’autant plus que c’est amplement mérité. La boxe a toujours intéressé les gens mais c’est vrai que depuis un petit moment, il était difficile d’incarner la discipline au travers de champions, de personnalités suffisamment fortes pour donner envie de retransmettre un combat. Avec les bons résultats de la France aux JO et l’émergence de boxeurs de premier plan, Canal+, SFR Sport, beIN ou encore L’Equipe 21 se sont remis à diffuser les événements. Je suis particulièrement fier et heureux d’avoir pu signer un tel contrat avec SFR Sport. L’exposition va être exceptionnelle.

Vous parlez de « personnalités suffisamment fortes pour donner envie ». Quand on prend un garçon comme Tony Yoka, on n’a pas seulement affaire à un boxer de talents, on a aussi un mec bien en dehors des rings ?
C’est exactement ça. Et c’est ce qui plaît aux gens : pouvoir s’identifier à un champion pas seulement pour ses résultats mais aussi par le discours qu’il peut tenir en marge des rencontres, pour sa réflexion, les valeurs qu’il incarne. L’essentiel, c’est de donner de l’émotion. Sur un ring, évidemment, mais aussi en dehors. Ça marque les gens. Ce que le PSG a réalisé contre le Barça, on va s’en souvenir pendant des années ! C’est tellement fort, tellement puissant… Comme le PSG, la boxe français est en train de marquer une génération.

« Pour la première fois, il va y avoir une visibilité totale »

Pour cela, les téléspectateurs vont pouvoir savourer de la boxe comme peut-être jamais ils en ont eu l’occasion ?
Totalement. Parce que pour la première fois, il va y avoir une visibilité totale. Avant, les gens pouvaient regarder le combat et une fois terminé, ils passaient à autre chose et il fallait attendre le combat suivant pour replonger dedans. Là, non, car SFR Sport met en place différents contenus qui vont permettre aux passionnés d’avoir de la boxe avant, pendant et après les combats. Il va y avoir des portraits sur chaque boxeur, des reportages et une application dédiée à tout ça. On s’adapte à la nouvelle génération, qui a besoin de ce lien pour satisfaire son intérêt, pour créer une continuité.

Les amoureux de la boxe pourront notamment regarder le match France – Angleterre, dans le cadre des World Series of Boxing, jeudi 23 février (20h35), sur SFR Sport ?
Et encourager cette équipe de France qui a déjà battu le Maroc, 4-1, au début du mois. L’adversaire va être différent, on connaît la valeur des Anglais. A nous de faire ce qu’il faut, de donner le meilleur, pour conserver la première place du groupe. Cette saison, nous visons bien sûr une place en play-off. Et je sais que les garçons mettront tout en œuvre pour y parvenir.

Pour suivre le France - Angleterre de ces World Series of Boxing, rendez-vous le jeudi 23 février à 20h35 sur SFR Sport ou à la salle Wagram (Paris)