Accès direct au contenu

Grand prix d’Europe

Vergne remet la faute sur les freins

Seulement 18ème des qualifications du Grand Prix d'Europe, le Français Jean-Eric Vergne a expliqué cette mauvaise performance a cause, notamment, de la mauvaise qualité des freins de sa monoplace. «Jusqu'à maintenant, ce week-end a été difficile car nous souffrons d'un manque général de performances. J'ai eu du mal à effectuer un bon tour en particulier parce que je n'avais pas de bonnes sensations avec les freins. Je me retrouvais parfois à bloquer les quatre roues. Tous ces facteurs ont affecté ma séance de qualifications et je n'avais tout simplement pas la vitesse pour me qualifier en Q2. Les choses ne se passent pas comme je le voudrais pour le moment mais nous allons continuer à travailler à fond. »