Accès direct au contenu

Formule 1

Formule 1 : Quand la presse espagnole dénonce les « mensonges » de McLaren dans l’accident d’Alonso !

Le journaliste espagnol David Sanchez de Castro a dénoncé les «mensonges» de McLaren dans l’accident de Fernando Alonso lors des essais de pré-saison, en Espagne.

Après avoir nié toute responsabilité dans l’accident de Fernando Alonso lors des essais de pré-saison, McLaren a reconnu à demi-mot qu’il y avait bel et bien eu un problème sur la monoplace de l’Espagnol de 33 ans, ce qui a eu le don d’agacer la presse espagnole. « Le communiqué confirmant que Fernando Alonso ferait son retour à la compétition en Malaisie a aussi permis de révéler une réalité qu’on ne soupçonnait pas : McLaren n’a pas dit la vérité sur ce qu’il s’est passé à Montmelo, comme en atteste cette phrase en particulier : "Fernando a remarqué que la direction était dure avant l’accident". Cela implique évidemment une réalité qu’on soupçonnait déjà : la voiture a eu un problème », a lancé David Sanchez de Castro sur SportYou.

« LA GESTION DE CETTE CRISE LAISSE BEAUCOUP À DÉSIRER »

« Pourquoi ne pas dire dès le début que quelque chose s’est mal passé ? Pourquoi Ron Dennis (président de McLaren) s’est-il senti obligé de s’adresser aux journalistes pour leur dire qu’il ne s’était rien passé de bizarre ? Alonso lui-même soupçonnait qu’il s’était passé quelque chose d’inattendu. Le comportement de McLaren nous ramène des années en arrière, quand la désinformation était l’atout principal du bon vieux Ron. La gestion de cette crise, l’accident d’Alonso mais aussi la situation générale à Woking (siège de l’écurie), laisse beaucoup à désirer, au moins du point de vue de l’information. Et les efforts répétés de l’écurie pour nier toutes les rumeurs n’ont pas servi à dissiper le brouillard », a-t-il conclu. Fernando Alonso est attendu en Malaisie le 26 mars pour le deuxième Grand Prix de la saison. 

Articles liés