Accès direct au contenu

Formule 1

Formule 1 : Pour le grand patron de la F1, le nouveau format est «pourri» !

Le paddock de la F1 a assisté au spectacle inattendu qu’à offert la séance de qualification « new look » du grand-prix de Melbourne. Bernie Ecclestone n'a pas apprécié ce qu'il a vu. 

Pour essayer de rompre l’hégémonie des Mercedes en course comme en qualification, la FIA a mis en place cette saison une nouvelle forme d’essais qualificatifs. Le principe est d’éliminer un pilote toutes les une minute et 30 secondes à partir d’un laps de temps donné tout en gardant la division de la séance en 3 parties. Le monde de la Formule 1 comme les fans de la catégorie reine du sport automobile s’attendaient donc à vivre une séance agitée et pleine de rebondissements. C’est raté… Lewis Hamilton et Nico Rosberg ont fait un et deux en pliant la qualification à 6 minutes de la fin.

« C’était assez pourri »

Cela n'a pas manqué de faire réagir les pilotes comme les dirigeants. Le grand patron de la F1, Bernie Ecclestone, n’a pas mâché ses mots : « J’ai regardé les qualifications depuis mon poste de télévision, mais je dois vous avouer que je n’étais pas très emballé par ce nouveau format dès le départ. C’était assez pourri. Mais c’est ce que nous avons pour le moment, jusqu’à ce que nous puissions le changer. Si nous revenons à l’ancien système, je vais vous dire ce qu’il se passera : Mercedes fera un et deux. C’est aussi simple que ça. Mon idée est très simple. Je veux prendre le résultat de la dernière course, et le vainqueur aurait plusieurs secondes ou plusieurs dixièmes de seconde qui seraient ajoutés à son temps des qualifications ».

Articles liés