Accès direct au contenu

Fortunes diverses

Real-Bayern : Benzema précieux, Ribéry transparent !

Tous les deux très bons au match aller, Karim Benzema et Franck Ribéry ont connu des fortunes diverses ce soir. Très remuant, le Madrilène a joué un rôle prépondérant sur le front de l'attaque. Le Munichois, en revanche, est complètement passé à côté de son match.

Benzema au four et au moulin
Pour la troisième fois consécutive, Karim Benzema n’a pas marqué. Mais on ne pourra pas lui reprocher. Le Français a une nouvelle fois abattu un travail considérable à la pointe de l’attaque madrilène, libérant des espaces à Cristiano Ronaldo et Mesut Ozil. Toujours en déplacement, n’hésitant pas à participer au repli défensif très bas, l’ancien Lyonnais a constamment bougé une défense munichoise très compacte. Sur le deuxième but madrilène, inscrit par C.Ronaldo sur une magnifique passe d’Ozil (14e), il emporte Jérôme Boateng avec son appel, ce qui permet au Portugais de se retrouver libre de tout marquage. Il n’en a pas pour autant oublié de prendre sa chance : une frappe enroulée qui frôle la lucarne (31e), un tir puissant excentré détourné par Neuer (57e) et une reprise au-dessus (70e). Du bon Benzema, au four et au moulin. Au service du collectif. Durement taclé par Holger Badstuber (104e), il a été remplacé par Gonzalo Higuain à l’entame de la deuxième mi-temps de la prolongation.

Ribéry à côté de ses pompes
Ce n’était clairement pas le Franck Ribéry du match aller. Buteur, mais surtout omniprésent sur son côté gauche mardi dernier, le Français est resté bien plus discret –voire transparent– ce soir à Santiago-Bernabeu. A en croire, encore une fois, que lorsqu’il traverse la frontière allemande, il n’est plus le même. Isolé, dans l’ombre du duo Robben-Gomez, l’ancien Marseillais est complètement passé à côté de son match, ratant presque tout ce qu’il a tenté (1 dribbles réussi sur 8 !). La seule fois où il aurait pu inquiéter Iker Casillas, en reprenant une frappe relâchée par le portier espagnol, Sami Khedira est venu parfaitement l’en empêcher en taclant dans ses pieds (11e). Ribéry n’a pas tiré une fois. Il est logiquement sorti, émoussé et sous les sifflets, en début de prolongation, remplacé par Thomas Müller (95e). Une rencontre à très vite oublier, une semaine après son altercation avec Arjen Robben à la mi-temps du match aller. Preuve qu’il avait la tête ailleurs, avant la rencontre, il a failli se tromper de vestiaire, rattrapé par Benzema...