Accès direct au contenu

L’arroseur arrosé

Quand Diawara fait une Nene

Souleymane Diawara reprochait au Parisien de faire du cinéma sur un terrain. Mais le défenseur de l'OM n'a pas eu une attitude très glorieuse mardi pour provoquer l'expulsion d'un attaquant du Spartak Moscou.

Souleymane Diawara sera entendu en décembre par la commission de discipline de la LFP pour avoir marché volontairement sur Nenê face au PSG. Le Marseillais risque plusieurs matchs de suspension en Ligue 1. En sera-t-il de même en Ligue des champions ?

Seule ombre au joli tableau rendu par l’OM mardi au Spartak Moscou, le comportement de Souleymane Diawara. Le Sénégalais a commis deux actes regrettables en une action. Il s’est d’abord rendu coupable d’un léger coup de genou sur l’attaquant Wellinton. Puis, il a simulé avoir reçu un coup quand le Brésilien s’est relevé et l’a seulement poussé.

Agresseur puis simulateur dans la foulée, un comble pour un joueur qui n’a pas manqué de reprocher à Nenê ses simulations répétées notamment lors du clasico. On peut aussi estimer que le Marseillais a fait preuve d’expérience pour provoquer l’expulsion d’un adversaire et assurer une fin de match tranquille à son équipe. C’est sans doute l’expression d’une roublardise qui a souvent fait défaut aux clubs français en Coupes d’Europe. Cela fait donc partie du jeu diront certains mais à ce moment-là il ne faut pas jouer les moralisateurs…