Accès direct au contenu

Comment faire les gros titres.

PSG : Van der Wiel, une recrue à casquettes

Van-der-Wiel

C'est désormais officiel, Grégory Van der Wiel débarque au PSG. Le latéral droit est annoncé comme un joueur bourré de talent mais qui n’en est pas à sa première polémique. Zoom sur l’international hollandais.

Alors qu'il vient tout juste de débarquer au PSG (environ 6 M€) afin d’apporter un peu de concurrence à Christophe Jallet sur le flanc droit de la défense, Grégory Van der Wiel s'éloignera donc d’Amsterdam pour la première fois de sa carrière. Un challenge pour l’international hollandais de 24 ans, qui est perçu comme un joueur de grand talent dans son pays...Mais qui traine également quelques casseroles.

Le style mauvais garçon : Tatouages plein le corps et look de rappeur américain, voila l’une des caractéristiques principales de Grégory Van der Wiel. Un style sur lequel le latéral droit avait même du se défendre par le passé, dans une interview accordée au site de la FIFA : « On me prend souvent pour un mauvais garçon en raison de mon style. Ma culture est hip-hop donc je porte souvent des casquettes. Je m’habille streetwear et ça peut induire certains en erreur. C’est dommage », précise le joueur, qui espère que la presse hexagonale ne le jugera pas sur l’apparence.

Sa préférence pour Van Persie : La rivalité Ajax Amsterdam/Feyenoord Rotterdam est bien palpable au Pays-Bas. Alors que Van der Wiel se permet de citer Robin Van Persie (formé au Feyenoord) comme étant son modèle de jeunesse, les supporters de l’Arena n’hésitent pas à le prendre à partie : « Je n’aurais jamais dû déclarer à la presse que mon idole de jeunesse était Robin van Persie, les supporteurs ont eu du mal à me le pardonner ». Une histoire apparemment malvenue, et qui lui a longtemps valu l’hostilité du public d’Amsterdam.

Le concert de Lil Wayne : Les faits remontent à Automne 2009, alors que le latéral droit n’était qu’un jeune international avec les Oranje. Ill déclare forfait pour une rencontre amicale en Australie mais une photo circule le soir même sur Internet où on le voit poser avec Lil Wayne et quelques amis après le concert de la star. Une histoire qui n’a pas manqué de faire gronder la Fédération hollandaise : « Avec du recul, ils ont eu raison. Je jouais au dur, j’étais une grande gueule et je l’ai mérité ». Mea Culpa.

Ses envies de Chelsea : Suivi de très près par le Real Madrid, le PSG ou encore Chelsea depuis plusieurs mois, Van der Wiel était même proche de rejoindre les Blues en début de mercato. Il avait même clairement affiché sa préférence pour le récent vainqueur de la Ligue des Champions : « Evidemment qu’en cas d’offre, j’irais là-bas. C’est un super club et j’ai suivi tout leur parcours européen ». Une déclaration vécue comme une trahison par les supporters de l’Ajax, qui peuvent désormais faire leurs adieux à la star qui pose ses valises à Paris.