Accès direct au contenu

Troc

PSG-Lyon : le vrai gagnant de léchange Bisevac - Réveillère

PSG-Lyon : le vrai gagnant de l’échange Bisevac - Réveillère

Le deal devrait être finalisé aujourd'hui. Le PSG et l’Olympique Lyonnais se seraient mis d’accord pour un échange entre Milan Bisevac et Anthony Réveillère. Une transaction dont on ne sait pas qui ressort réellement vainqueur.

PSG : une place pour Lucas
Milan Bisevac a été omniprésent la saison passée. Que ce soit dans l’axe ou à droite, le défenseur serbe a donné beaucoup de gages de satisfaction. Manifestement, cela n’aura pas suffi pour convaincre les dirigeants qataris de le conserver. Avec les recrutements de Thiago Silva, Alex et dans une moindre mesure Lugano, Bisevac a reculé inexorablement dans la hiérarchie des défenseurs axiaux. Choix sportif ou marketing, toujours est-il que Bisevac n’a plus sa place dans l’écurie parisienne. L’arrivée de Lucas Moura à l’hiver prochain aurait également précipité les choses.

En effet, Milan Bisevac occupe une place d’extra-communautaire aux côtés de Thiago Silva, Alex et Maxwell. Sachant qu’un club de Ligue 1 n’est autorisé à en accueillir que 4, le transfert d’un nouveau Brésilien oblige Paris à libérer une place. A la vue des noms précédemment cités, l’éviction de Bisevac apparaît comme la seule option envisageable pour se conformer au règlement. Le Serbe est donc sacrifié sur l’autel de la politique du club qui attire en ses filets de plus en plus de stars, qu’elles soient naissantes ou confirmées.

L’opération poursuit cependant un autre but. L’arrivée d’Anthony Réveillère permet de doubler un poste où seul Christophe Jallet pouvait jusqu’alors évoluer. Le nouveau capitaine du PSG, appelé par Didier Deschamps pour disputer le match contre l’Uruguay, semble en revanche indétrônable sur le flanc droit et promet le banc au néo-parisien. Mais à 32 ans, Réveillère vient sans doute chercher les dernières lignes de son palmarès et profiter du « confort » offert par les généreux dirigeants Qataris.

Lyon et la consolidation de la charnière
Si Lyon a perdu de sa superbe ces dernières années, il le doit en grande partie à la défaillance de sa charnière. Cris a rendu son bâton de policier depuis longtemps, Umtiti et Koné sont encore un peu tendres, et Lovren ne semble pas pouvoir tenir à lui seul la maison Gones. Face à ce constat, l’arrivée de Milan Bisevac témoigne de l’envie de stabiliser un secteur à la peine. Constant, solide et rassurant, le Serbe vient pour épauler son voisin croate. Une très bonne nouvelle pour Rémi Garde qui pourra donc compter cette saison sur une paire de défenseurs centraux au niveau et soulager un Hugo Lloris qui n’a du que trop souvent s’employer ces derniers temps.