Accès direct au contenu

L’horloge tourne

OM : Mandanda affiche son angoisse de la saison

César Azpilicueta ayant officiellement quitté l’OM, Steve Mandanda attend plus que jamais des renforts. Le capitaine phocéen a mis l’accent sur le mercato vendredi en conférence de presse et a fait part de son inquiétude.

L’OM fait avec les moyens du bord cet été, c'est-à-dire pas grand-chose. Après l’arrivée de Florian Raspentino le mois dernier, le mercato s’est considérablement ralenti dans le sens des arrivées. L’urgence est pourtant palpable au club, qui vient de vendre César Azpilicueta (8 M€), l’un de ses meilleurs éléments, au champion d’Europe en titre. Mandanda a tranquillement dressé le constat d’urgence, plaçant les dirigeants face à leurs responsabilités.

Un calendrier chargé

La Ligue 1, l’Europa League, les coupes nationales…L’Olympique de Marseille peut s’attendre à une saison riche en compétition et lourde pour les jambes. Voila pourquoi Steve Mandanda, le gardien et capitaine phocéen, a tenu à faire passer le message à Vincent Labrune et José Anigo vendredi après-midi : « C'est vrai que cette Europa Ligue nous rajoute des matchs supplémentaires. Il faut faire avec. On ne sait pas comment on va être physiquement. Le coach, le président et José sont là pour gérer et j'espère nous apporter un nombre de joueurs important pour faire une saison correcte. Je fais confiance au staff et aux dirigeants pour avoir un groupe qui puisse faire une bonne saison », explique l’international tricolore (15 sélections) qui en rajoute une couche : « Parce qu’au niveau quantité, cela peut nous manquer sur toute une saison ». Le message est passé.

La réponse d’Elie Baup

Présent également en conférence de presse, Elie Baup s’est longtemps attardé sur ce sujet. L’entraîneur de l’OM, attendu au tournant maintenant qu’Azpi est parti, semble pourtant plus compter sur les retours de blessure que sur des nouvelles recrues : « Pour avoir une idée claire de notre effectif, il faut aller jusqu'au 4 septembre. Entre temps, on aura peut-être des joueurs qui seront recrutés. Ensuite, on a une gestion de notre groupe qui est importante. Il y a le retour de Leyti N'Diaye qui, aujourd'hui, pour la première fois, a recommencé à courir. On va voir dans quel délai il peut être opérationnel. Ensuite, dans les semaines à venir, il va y avoir le retour de Diawara. Ensuite, dans le quotidien, il faut gérer les petits bobos des uns et des autres. Et puis il y a ce travail à faire avec les jeunes ». Pas sûr que cette réponse ne parvienne à calmer les esprits du côté du Vieux Port, qui attend impatiemment de voir les dossiers chauds (Boudebouz, Mandjeck…) se concrétiser. Qu’il se rassure, Steve Mandanda aussi.