Accès direct au contenu

Foot - Mercato

Mercato : UEFA, sanctions… Aulas donne ses solutions pour le fair-play financier !

Alors qu’il avait déjà affiché ses réserves au moment de la signature de Neymar au PSG l’été dernier, Jean-Michel Aulas lâche quelques conseils afin de pouvoir faire appliquer correctement le fair-play financier.

Ce n’est plus un secret pour personne, le PSG est actuellement confronté aux contraintes du fair-play financier et serait contraint de vendre pour 75M€ dans les mois à venir après avoir acheté Neymar (222M€) et Kylian Mbappé (180M€). Le président de l’OL Jean-Michel Aulas, qui avait pointé du doigt ces opérations à l’époque, fait quelqeus propositions à l’UEFA pour appliquer au mieux le fair-play financier.

« Que les règles soient homogènes en France et en Europe »

« Pourquoi pas un salary cap ? Et limiter le nombre de joueurs à 25 dans un effectif. C’est une mesure de salut public sur le plan des comptes. Il faudrait aussi obliger les clubs à avoir 10-15 joueurs formés localement sur la feuille de match. Après, il y a le sujet qui oppose la DNCG française (gendarme financier du foot) et le fair-play financier. Le FPF n’autorise que des déficits à hauteur de 30 millions d’euros. Même si vous avez de l’argent et que vous déséquilibrez les autres, vous êtes sanctionnés. En France, ce n’est pas ça. Si vous pouvez payer vos déficits, tout va bien. Il faut que les règles soient homogènes entre la France et l’Europe », explique Aulas dans un entretien accordé au Figaro.

Articles liés