Accès direct au contenu

Foot - Mercato - PSG

Mercato - PSG : « S’il était allé au Barça, je pense que Pastore aurait fini par être titulaire »

Javier Pastore, PSG

Cette saison sera-t-elle celle de Javier Pastore ? Son club du Paris Saint-Germain fonde beaucoup d’espoirs sur le milieu offensif, qui peine à confirmer depuis son arrivée.

L’énigme Javier Pastore reste entière. Arrivé au Paris Saint-Germain en 2011 en provenance de Palerme pour près de 42M€, l’Argentin devait être le point de départ du projet des Qataris. Pourtant trois saisons plus tard, le milieu offensif est toujours en difficulté et offre par intermittence un visage tantôt séduisant, tantôt inquiétant.

« PASTORE DOIT CONSERVER SA PASSION »

Angel Cappa connaît bien Javier Pastore. L’ancien milieu de terrain a connu El Flaco lors de ses débuts au club de Huracan, en Argentine. Selon lui le joueur de 25 ans a un talent fou, mais il doit davantage jouer selon son style de jeu, afin d’enfin exploser sur la scène française et européenne. « S’il était allé au Barça, je pense que Pastore aurait fini par être titulaire » a-t-il confié lors d’une longue interview accordée à So Foot Junior. « Il aurait joué. Mais pour trouver cette équipe, il faut avoir la détermination de rester soi-même, de conserver sa passion. Il faut savoir se dire « peu importe où l’on me fait jouer, je joue où je sais jouer ». Sinon, Javier va devenir l’un de ces joueurs qui gagnent beaucoup d’argent, mais qui perdent la joie de jouer ».

PASTORE PRÉDIT UN PSG OFFENSIF FACE AU BARÇA

Justement, le match de Ligue des Champions de ce mardi face au FC Barcelone, sera sans aucun doute une belle occasion pour le milieu offensif du Paris Saint-Germain de montrer sa détermination à s’imposer au sein de l’effectif parisien. « Le Barça est bien plus agressif que lors des dernières saisons. Évidemment, nous souhaitons aussi avoir la possession du ballon. Ce sera donc un match très compliqué » a déclaré Javier Pastore dans des propos rapportés par AS. « Nous savons que les deux équipes veulent la balle et contrôler le milieu de terrain. Je pense que nous ne jouerons pas derrière comme par le passé ».

Articles liés