Accès direct au contenu

Foot - Mercato - PSG

Mercato - PSG : Marquinhos, Pastore, Lucas… Le secret de leur montée en puissance

Marquinhos - Lucas, PSG

C’est un fait, certains profils tels Marquinhos, Javier Pastore ou encore Lucas prennent un nouveau départ avec le PSG cet été en alignant des performances intéressantes. Un dirigeant du club de la capitale fait le point à ce sujet.

Alors qu’il est l’unique joueur de champ du PSG à avoir disputé l’intégralité des neuf rencontres officielles du club depuis le début de la saison, Marquinhos dépasse le simple statut de doublure pour Thiago Silva et David Luiz en défense centrale. Annoncé dans le collimateur de Barcelone, qui aurait proposé 40M€ à son sujet, le défenseur brésilien du PSG semble particulièrement en jambes. Une tendance qui n’a rien de surprenant selon Alain Roche

« UNE PRÉPARATION IDÉALE »

Interrogé dans les colonnes de L’Equipe, l’ancien défenseur et dirigeant du PSG fait le point sur l’état de forme de Marquinhos : « Il a pu accomplir une préparation idéale, à l'image de Lucas et de Pastore, et ce n'est pas un hasard si ces joueurs apparaissent aujourd'hui dans une bonne dynamique. Sa technique, son jeu de tête, sa vitesse, sa lecture du jeu, Marquinhos ne les a pas perdus. Ce qu'il possède en plus, désormais, c'est de s'appuyer sur l'année d'adaptation qu'il vient de traverser, mais aussi ses progrès dans la concentration. Il commet moins d'erreurs que la saison dernière. Et il a joué cette saison avec les trois autres centraux sans jamais perdre ses repères ».

BLANC ÉGALEMENT CONVAINCU

Interrogé sur le cas Marquinhos vendredi en conférence de presse, Laurent Blanc ne tarissait pas d’éloges au sujet de son jeune défenseur du PSG : « Marquinhos fait très bien son travail. Il avait déjà donné satisfaction au côté d'Alex, la saison dernière, quand Silva était également blessé. C'est un joueur à suivre, mais aussi à surveiller et à préserver parce qu'il enchaîne les matches (…) La concurrence ? Un entraîneur fait tout le temps des choix, c'est son job. Si on doit aligner une équipe uniquement en fonction des montants des transferts et de la grille des salaires, un club n'a pas besoin d'un entraîneur... ».

Articles liés