Accès direct au contenu

Foot - Mercato - PSG

Mercato - PSG : La nouvelle annonce du clan de cette pépite italienne sur son avenir !

À nouveau interrogé sur le futur de Nicolò Zaniolo, le père du milieu offensif de l’AS Rome admet que son fils apposera sa signature sur une prolongation, tout en ouvrant la porte à un éventuel départ.

Comme l’indiquait la presse espagnole mercredi, Nicolò Zaniolo serait en passe de signer une prolongation de contrat avec l’AS Rome. Le jeune pensionnaire de La Louve (19 ans) disposerait de deux touches concrètes en Serie A, mais également en Europe, suite à l'annonce d'un intérêt réel du Paris Saint-Germain pour le néo-international italien. Dans des déclarations accordées à Tuttosport ce vendredi, Igor Zaniolo, père du protégé de Claudio Ranieri, fait un passer un message fort sur l'avenir de son fils.

« Nicolò va renouveler avec l’AS Rome, mais… »

« Je souhaiterais qu’il devienne un champion. Ça ne me déplairait pas de le voir jouer avec les meilleurs, c’est-à-dire, Messi, Cristiano Ronaldo, Mbappé et Neymar. Que ce soit à l’AS Rome ou au Los Angeles Galaxy, j’espère qu’il commencera à remporter des trophées dans les années à venir. Il va renouveler avec l’AS Rome. Il est très bien là-bas, il est dans un grand club et il est reconnaissant au club et à ses coéquipiers, en particulier les âgés, de Dzeko à De Rossi en passant par Florenzi.  Ils l’aident beaucoup à grandir. Il y a un va-et-vient continu d’agent, mais cela fait partie du jeu. Malgré son renouvellement avec la Rome, mon fils sera lié à de nombreuses équipes. Tout d’abord, nous espérons que le club se qualifiera pour l’Europe. Ils ne sacrifieront pas mon fils même sans ça. Je pense que le club veut lui faire confiance. Sinon, nous évaluerons toutes les offres qui nous parviendront. Compte tenu des chiffres qui circulent, je ne pense pas qu’il y aura beaucoup d’équipes à l’affût. En Italie, je crois qu’il n’y aura que le Juventus et l’Inter. Nous avons l’esprit ouvert dans l’éventualité de discussions avec les clubs. Nous verrons cet été », clame Igor Zaniolo haut et fort.

Articles liés