Accès direct au contenu

Foot - Mercato - PSG

Mercato - PSG : Ce dossier que Nasser Al-Khelaïfi a rattrapé in extremis…

Nasser Al-Khelaïfi est le président du PSG depuis 2011. Le président parisien fait l’unanimité en Ligue 1 depuis son arrivée. Cet été, il a été critiqué par l’un de ses joueurs…

Libéré de la sanction du fair-play financier, le PSG a pu passer un mercato plus « tranquille » cet été. Paris a pris son temps pour enrôler Angel Di Maria. Paris avait beaucoup plus de marge de manœuvre pour recruter. Mais le PSG a aussi dû faire avec les velléités de départ de l’un ses cadres, Thiago Motta. L’international italien ne se sentait pas assez considéré au PSG.

MOTTA VOULAIT PARTIR

« J’ai l’impression qu’un cycle se ferme pour moi. La solution de facilité serait de rester. Mais je n’aurais plus la motivation nécessaire. Cela n’a pas de sens de rester au PSG. Je l’ai dit à Laurent Blanc », avait lâché, courant juillet dans La Gazzetta dello Sport, Thiago Motta. Avant d’ajouter, quelques jours plus tard : « Le club sait ma volonté : c’est de partir ».

NASSER PRIS À PARTI PAR MOTTA

Motta a eu une sortie encore plus remarquée mi-août : « Je n'ai pas encore eu l'occasion de parler avec lui (Nasser Al-Khelaïfi, ndlr). J'espère qu'elle se présentera. À la fin, c'est toujours lui qui décide. Je ne sais pas (s’il a conscience de mon poids dans l’équipe). Jusqu'à aujourd'hui, je ne pense pas ». Finalement, Nasser Al-Khelaïfi a pris les choses en main en proposant une prolongation de contrat à l’Italien avec une nette revalorisation salariale. Il était moins une…

Articles liés