Accès direct au contenu

Foot - Mercato - OM

Mercato - OM : Zubizarreta sur le point de perdre un crack... à cause de Radonjic et Caleta-Car !

Alors qu’il n’a toujours pas prolongé son bail à l’OM, Isaac Lihadji pourrait bien réclamer un salaire semblable à ceux de Radonjic ou Caleta-Car.

« Boubacar Kamara m'a dit qu'il voulait rester. Lui comme Lihadji m'ont confirmé leur volonté de rester. » Il y a quelques jours, André Villas-Boas se montrait très serein concernant l’avenir des joueurs les plus prometteurs de l’OM. Et pourtant, aucune officialisation n’a été faite dans le deux cas, notamment pour Isaac Lihadji. Il faut dire que ce dernier ne compte pas se faire avoir au moment des négociations. Comme l’explique un agent français, compte tenu des salaires offerts à des jeunes joueurs recrutés par l’OM à l’étranger, Lihadji n’a aucune raison de ne pas être gourmand.

«Il n'y a pas de raison de toucher dix fois moins que Caleta-Car ou Radonjic» 

« Il y a deux problématiques concernant ce phénomène. Tout d'abord, il y a l'inquiétude de ne pas avoir de temps de jeu. On pense aux nombreux talents du PSG qui ont préféré s'exiler, comme Coman, Moussa Dembélé, Zagadou et tant d'autres. Et puis, il y a la question financière. L'agent de Lihadji joue sur du velours en mettant sous les yeux des dirigeants de l'OM les propositions des gros clubs intéressés par le joueur. Ce dernier peut aussi se dire que si son club donne autant à des jeunes comme Caleta-Car ou Radonjic, il n'y a pas de raison de toucher dix fois moins. C'est un problème à double tranchant, car en ne cédant pas, on peut perdre un futur grand joueur, et en cédant, on peut surpayer un élément qui ne va pas confirmer. La formation est devenue un jeu de paris qui peut rapporter gros, mais aussi vous mettre dedans », confie cet agent qui gère les intérêts de plusieurs pépites françaises au Phocéen.

Articles liés