Accès direct au contenu

Foot - Mercato - OL

Mercato - OL - Malouda : « Un retour à Lyon ? Il n’en a jamais été question »

Florent Malouda, Trabzonspor

Alors que certaines rumeurs faisaient état d’un retour de Florent Malouda à l’OL, l’international français a mis les choses au clair aujourd’hui.

Après avoir fait le bonheur de l’OL de 2003 à 2007, où il formait un redoutable couloir gauche en compagnie d’Éric Abidal, Florent Malouda est parti découvrir la Premier League du côté de Chelsea, avant d’atterrir cet été en Turquie, à Trabzonspor. Si les mauvais résultats de l’OL cette saison ont fait naître la rumeur d’un éventuel retour du milieu gauche à Lyon, le principal intéressé a tenu à mettre les points sur les i.

« L’OL ? UNE PLACE SPÉCIALE DANS MON CŒUR »

« Je ne sais pas. Ça me fait penser à toutes les histoires sorties l’été dernier et qui étaient assez éloignées de la réalité. Je suis très proche du club de Lyon, de ses dirigeants, du staff technique et on est en contact permanent. Mais il n’a jamais été question d’un retour à Lyon et le fait que je n’y sois pas retourné n’a rien à voir avec un problème financier ou quelque chose comme ça. J’évolue en Turquie mais il faut savoir que toute ma famille est à Lyon. Mon fils joue chez les jeunes à Lyon. C’est un club qui a une place spéciale dans mon cœur. Il y a un projet en place, je le soutiens de loin sans être concerné et je reste supporter du club », a-t-il déclaré au micro de RMC aujourd’hui.

« UN MONDIAL AU BRÉSIL SANS LA FRANCE AURAIT ÉTÉ UN PEU TERNE »

Florent Malouda est également revenu sur la difficile qualification de l’équipe pour le Mondial 2014. « Ça m’a bien sûr fait plaisir. On sentait qu’il y avait une forme de découragement, certaines personnes avaient un peu tiré un trait sur cette équipe après le match aller, et voir les réactions après le retour, cette communion, c’était beau. Ce qui m’a marqué, c’est de voir tout le monde dire ‘‘on va au Brésil’’ et pas ‘‘les joueurs vont au Brésil’’. Ça fait vraiment plaisir et quelque part, une Coupe du monde au Brésil sans la France aurait été un peu terne », a-t-il ajouté.

Articles liés