Accès direct au contenu

Foot - Mercato - OL

Mercato - OL : Ce club qui rêve de doubler Arsenal pour un international français…

Clément Grenier, OL

En dépit de son absence prolongée à cause d’une pubalgie récurrente, plusieurs clubs continuent à suivre Clément Grenier. En Italie le Français peut d’ailleurs compter sur un courtisan de poids.

Fin de saison délicate, Coupe du monde ratée et présaison tronquée par les blessures… Un été à oublier pour Clément Grenier. Le milieu de terrain de l’Olympique Lyonnais est actuellement en phase de récupération dans un centre spécialisé et espère retrouver les terrains pour le mois de décembre prochain. En attendant son retour, plusieurs clubs continuent de suivre l’international tricolore, qui possède encore deux ans de contrat avec l’OL.

L’INTER SOUS LE CHARME DE CLÉMENT GRENIER

À en croire les informations de SportMediaset, l’Inter Milan serait de plus en plus attiré par Clément Grenier. L’intérêt des Nerazzurri n’est pas nouveau, puisqu’ils avaient déjà approché le milieu de terrain de l’Olympique Lyonnais cet été, sans succès. Le club lombard pourrait revenir à l’attaque cet hiver, avec une offre oscillant entre les 10M€ et les 15M€ pour le meneur de jeu des Gones. Walter Mazzarri veut un joueur polyvalent, capable d’évoluer aussi bien dans l’entrejeu qu’en tant que milieu offensif et le Français aurait le profil parfait pour satisfaire les attentes du coach transalpin. D’autres clubs suivent le joueur de 23 ans de près, comme la Juventus, le Milan AC, mais surtout Arsenal et Newcastle.

« GRENIER EST PÉTÉ DEPUIS AVRIL ET ON ATTEND FIN AOÛT POUR L’OPÉRER »

Depuis sa rechute en début de saison, la polémique enfle autour de la blessure de Clément Grenier. D’ailleurs Pierre Ménès avait récemment émis des doutes concernant le suivi médical et la préparation physique de l’Olympique Lyonnais. « De toutes façons à Lyon, c’est toujours la faute du préparateur physique ! On l’a changé, mais c’est encore de sa faute ! » s’était emporté le consultant Canal+ sur le plateau du Canal Football Club. « La vraie faute, et j’ai l’impression qu’on le dit depuis que le CFC existe, c’est qu’il y a trop de blessés dans cette équipe ! Les blessés, ce n’est pas la préparation physique ! Clément Grenier, il est pété aux adducteurs depuis le mois d’avril, et on attend la fin août pour l’opérer ! Il faut arrêter de déconner… ».

Articles liés