Accès direct au contenu

Foot - Mercato - Manchester United

Mercato - Manchester United : Van Gaal prêt à sacrifier un joueur pour se renforcer en défense ?

Marcos Rojo, Argentine

Manchester United s’est incliné pour l’ouverture de la Premier League ce week-end contre Swansea. La défense mancunienne ne convient pas à Louis Van Gaal, qui désire recruter au plus vite.

L’Argentin Marcos Rojo est dans le viseur de Louis Van Gaal, qui veut à tout prix se renforcer en défense. Le joueur serait prêt à aller au bras de fer pour quitter le Portugal. Une attitude qui pourrait entrainer des sanctions de la part de son club, mécontent de son attitude. « Ce joueur, contrairement au reste de notre superbe effectif, doit être écarté. Il va faire l’objet de mesures disciplinaires très strictes. Il n’y a pas de joueur plus grand que le club. Je n’abandonnerai pas l’honneur et l’histoire du club par rapport aux états d’âme de certains », déclarait le président du Sporting Portugal, Bruno de Carvalho.

NANI DANS LA TRANSACTION ?

Le club de Manchester doit accélérer pour son mercato estival. Selon le Sunday Times, les Red Devils auraient proposé Nani dans la transaction pour Marcos Rojo. L’ailier portugais formé au Sporting Portugal fait partie des joueurs dont Louis Van Gaal ne compte pas pour cette année. Le club lisboète a refusé une offre d’environ 21 millions d’euros la semaine dernière. Si Nani rentre dans la transaction, les Mancuniens essayeront de diminuer le prix de l’Argentin.

UN DOSSIER COMPLIQUÉ

Le quotidien britannique The Times avait fait part récemment de la complexité de ce dossier, qui traîne en longueur depuis plusieurs semaines. Le Sporting Lisbonne ne détient en effet que 25% des droits du joueur argentin, le reste appartenant au fonds d’investissements Doyen Sports Investments, une pratique très répandue au Portugal. Selon la presse d’outre-Manche, ce fond d’investissement pourrait attaquer en justice le club portugais. « Si cela est nécessaire, nous n’hésiterons pas à user de toutes les ressources légales afin de défendre nos droits » aurait déclaré un porte-parole de Doyen Sports Investments, qui espère bien toucher le pactole.

Articles liés