Accès direct au contenu

Foot - Mercato - FC Nantes

Mercato - FC Nantes : Ce joueur qui n’écarte pas un départ cet hiver…

FC Nantes

Alors qu’il n’a été utilisé qu’une seule fois en amical par Michel Der Zakarian depuis le début de la saison, Valentin Rongier, s’est livré sur son avenir. Le jeune espoir n’écarte pas un départ cet hiver…

Pur produit du centre de formation du FC Nantes, Valentin Rongier s’annonce comme un joueur prometteur à tout juste 19 ans. Malgré ces espoirs, le milieu de terrain attend toujours sa chance, lui qui a été utilisé à une seule reprise par Michel Der Zakarian lors du match amical face au Stade Brestois (0-1). Au cours d’un large entretien accordé à 20Minutes, Valentin Rongier s’est justement confié sur sa situation, et a indiqué qu’il pourrait réclamer un prêt lors du prochain mercato d’hiver afin de retrouver du temps de jeu.

« JE SONGERAI À PARTIR EN PRÊT »  

« J’en ai déjà discuté avec mon agent, ma famille et le club mais ce dernier était réticent. Et puis pour l’instant, je me dis que j’ai beaucoup à apprendre. Je verrai bien au mercato d’hiver ou l’année prochaine si je ne suis toujours pas dans les plans du coach et que les anciens sont toujours d’actualité, à ce moment-là, je songerai à partir du FC Nantes en prêt. (…) Si on m’avait dit que je ferais un banc il y a un an, j’aurais signé tout de suite. Ce que je veux maintenant, c’est un peu de temps de jeu. (…) C’est très frustrant mais si on s’arrête à ça, on ne va pas aller loin. Il faut savoir se remettre en question. Si je retourne en CFA le week-end c’est qu’il y a des joueurs à mon poste qui ont fait des choses et qui sont prioritaires. A moi de prouver que je peux grappiller du temps de jeu », a déclaré le joueur, sous contrat jusqu’en juin 2017 avec les Canaris.

« PAS SIMPLE COMPTE TENU DU NOMBRE DE MILIEUX QU’IL Y A… »

Valentin Rongier a ensuite évoqué la pression qu’il ressentait, lui qui est considéré comme l’un des grands espoirs du club. « De la pression ? Non, ça ne met pas de pression mais ça me motive, ça me donne de la force pour travailler. Si on me fait des éloges c’est que le travail paie. (…) On sait que dans le foot il y a un mot d’ordre, c’est la patience. S’il y a une fenêtre qui s’ouvre, j’essaierai de passer dedans mais je sais que ça ne va pas être simple compte tenu du nombre de milieux qu’il y a », a-t-il ainsi conclu. Espérons pour lui que ses déclarations seront entendues par les dirigeants du FC Nantes.

Articles liés