Accès direct au contenu

Foot - Mercato - ASSE

Mercato - ASSE/OL : Caïazzo affiche sa confiance pour Galtier !

Bernard Caïazzo, Christophe Galtier

Dans un entretien accordé à France Football, le président du conseil de surveillance de l’ASSE, Bernard Caïazzo, ne s’est pas dit inquiet au sujet de l’avenir de Christope Galtier.

« J’ai le sentiment que nous avons réalisé une saison extraordinaire : avec beaucoup de victoires, une quatrième place et une qualification pour le barrage de l’Europa League. Je ne tire pas un bilan qui annonce mon départ. Me concernant, il va y avoir des discussions avec mes dirigeants. Je vais faire le point, mais je n'ai pas de plan de carrière, je verrai les choses tranquillement. » Au soir de la dernière journée de Ligue 1, Christophe Galtier a une nouvelle fois laissé planer le doute sur son avenir. 

« UN ESPRIT DE REVANCHE PAR RAPPORT À L’EUROPE »

« Conserver Galtier, une priorité ? Bien sûr! Il faut conserver tout le staff, qui est de très grande qualité. J'ai une relation d'affection profonde avec Christophe. On s'est battus pour en arriver à l'aventure européenne qu'on a manquée l'année passée par accident avec Brandao, blessé. Nous avons un esprit de revanche par rapport à l'Europe. Nous avons une feuille de route avec Christophe pour étudier comment on peut se renforcer. Aujourd'hui, compte tenu du marché des transferts et de ce que représente Saint-Étienne, tout le monde veut venir. Les joueurs savent qu'il existe une bonne ambiance et qu'il y a des issues financières très intéressantes. Les agents de joueurs ne sont pas bêtes. Ici, il y a des ouvertures de carrière comme l'ont prouvé les départs de ceux évoqués » confie le dirigeant stéphanois, qui ne croit pas à un avenir lié aux dossiers Trémoulinas et Ruffier.

« IL EST DANS L’ANALYSE »

« Un avenir lié à Trémoulinas et Ruffier ? Et aux autres joueurs, on leur dit quoi? Ce n'est pas le style de Christophe que de lier son sort. Il est particulièrement honnête. Et plus je réfléchis, et plus je trouve sa réflexion pleine de noblesse. Il est dans l'analyse. Mais, fondamentalement, il a en travers de la gorge l'échec européen contre Esbjerg. Cette quatrième place nous amène à pouvoir prendre une revanche. Il sait aussi qu'on ne lui demande pas la Lune. »

Articles liés