Accès direct au contenu

Foot - Mercato - ASSE

Mercato - ASSE : Galtier confie des doutes sur sa situation…

Christophe Galtier, ASSE

Alors qu’il hésité quelque temps sur son avenir à l’ASSE l’été dernier, Christophe Galtier s’en explique ce samedi. Et l’entraîneur des Verts livre les dessous de sa réflexion à ce sujet, précisant par ailleurs qu’il avait été courtisé.

Véritable artisan de la montée en puissance de l’ASSE ces dernières années, Christophe Galtier a pourtant affiché quelques incertitudes sur son avenir chez les Verts durant le mercato estival. Interrogé dans les colonnes de L’Equipe, il fait le point sur ce sujet et explique les différents points qui l’ont amené à réfléchir sur sa situation à l’ASSE.

« JE NE VOULAIS PAS FAIRE LA SAISON DE TROP »

« Je ne voulais surtout pas faire la saison de trop ici Je me suis demandé si je pouvais faire mieux, si j'en avais la force, l'énergie et l'envie. Ça m'a pris cinq jours. Cinq jours que je n’ai pas utilisés pour négocier avec d'autres clubs. Je jure que non. Des propositions, j'en ai reçu, mais je les ai toutes mises de côté. Toutes sans exception. Seuls ma femme et moi avons examiné ma situation personnelle et, au bout de cinq jours, j'ai dit oui », assure l’entraîneur de l’ASSE, qui confirme par ailleurs avoir été contacté cet été.

« J’AI BEAUCOUP APPRIS AVEC PERRIN »

Christophe Galtier est ensuite revenu sur sa longue collaboration passée avec Alain Perrin, dont il était l’adjoint dans plusieurs clubs comme l’OM, l’OL et l’ASSE : « Mais je suis resté tel que j'étais. Quand j'étais jeune joueur, à Toulouse, j'ai suivi pendant deux ans une formation pour devenir un jour directeur de communication ou attaché de presse. Si on a travaillé ensemble et en osmose avec Alain, c'est qu'on était différents. Il était un peu cassant et, moi, un peu plus rond, mais tout aussi exigeant. Mais on défendait le même football d'attaque, la création. J'ai beaucoup appris à son côté ».

Articles liés