Accès direct au contenu

Foot - Mercato - Real Madrid

Mercato - Arsenal - Özil : « Le Real Madrid, c’est du passé »

Mesüt Özil, Arsenal

Actuellement en stage avec la sélection allemande, Mesüt Özil est revenu une nouvelle fois sur son départ du Real Madrid pour Arsenal.

Encensé chaque jour en Angleterre depuis son arrivée chez les Gunners, Mesüt Özil a transformé, pour beaucoup, Arsenal en une équipe capable de jouer le titre cette saison. Alors que son départ du Real Madrid n’a pas forcément bien été vécu par certains cadres du vestiaire du Real Madrid (Cristiano Ronaldo, Sergio Ramos et Sami Khedira en tête), le meneur de jeu allemand a évoqué son passage à Madrid et son arrivée à Londres.

« J’AI RENCONTRÉ DES GENS GÉNIAUX À MADRID »

« J’ai passé de super moments à Madrid, j’ai vécu trois fantastiques saisons là-bas. J’ai pu me développer en tant que personne et en tant que footballeur, j’ai rencontré des gens géniaux et je me suis fait des amis. Mais d’un point de vue sportif, ce chapitre de ma vie est désormais du passé, et je suis désormais totalement focalisé sur mon nouveau challenge à Arsenal. Ici, je ressens la confiance dont j’ai besoin pour bien jouer, pas seulement de la part du coach mais aussi de mes coéquipiers, des fans et du club entier. J’apprécie ça et j’essaie de leur rendre sur le terrain », a confié le milieu offensif dans une interview accordée à la Fédération Allemande de Football.

LA PRESSION ? QUELLE PRESSION ?

Interrogé sur la pression qui pèse sur ses épaules depuis son arrivée à l’Emirates Stadium, Özil a balayé d’un revers de main toute hypothèse de baisse de niveau en cas de trop forte pression. « Généralement, je ne ressens pas de pression avec le football. Je fais la chose que j’aime le plus et celle à laquelle je suis le meilleur. J’adore mon travail donc je me concentre sur les matches sans prêter attention à ce que les autres disent ou écrivent. La pression que je ressens, c’est celle que je me mets à cause de l’exigence que j’ai envers moi-même », a-t-il ajouté.

Articles liés