Accès direct au contenu

Foot - Mercato - Angleterre

Mercato : Après le PSG et Manchester City, un autre cador anglais victime du fair-play financier ?

Après le Paris Saint-Germain et Manchester City, Liverpool et d’autres formations seraient dans le viseur de l’UEFA pour non-respect des règles du fair-play financier.

« C’est un ensemble de règles assez complexes éditées entre 2009 et 2010 visant à améliorer la stabilité financière des clubs. C’est une approche systémique à long terme. (...) On doit mettre en place un système visant à viabiliser le football européen. (...) Les règles ont été faites en 2010, beaucoup de choses se sont passées jusqu’en 2014. Mais nous allons écouter, avoir des retours, et le système va progresser. Il est dynamique, il n’est pas figé. » Il y a quelques jours, sur le plateau de Canal + Sport, Andrea Traverso, responsable du fair-play financier à l’UEFA, expliquait que, si ce règlement pouvait évoluer, il ne serait pas supprimé.

CET ÉTÉ, LIVERPOOL A DÉPENSÉ SANS COMPTER

Au grand dam du Paris Saint-Germain et de Manchester City, qui ont été durement sanctionnés cette saison. Selon le très sérieux Times, il pourrait prochainement y avoir d’autres formations visées, Liverpool en tête. Le quotidien britannique révèle en effet que les Reds, qualifiés pour la Ligue des Champions, seraient en infraction avec les règles établies par l’instance dirigeante du football européen. Les dettes des Scousers sur les dernières saisons dépasseraient le seuil autorisé par l’UEFA (52 M€ contre 45 M€ autorisés). Et cet été, ils ont dépensé sans compter sur le marché des transferts (plus de 150 M€ pour Mario Balotelli, Adam Lallana, Lazar Markovic, Dejan Lovren, Alberto Moreno, Divock Origi ou encore Rickie Lambert).

L’AS MONACO, L’AS ROME ET L’INTER MILAN ÉGALEMENT DANS LE VISEUR ?

Du coup, les pensionnaires d’Anfield Road se retrouvent dans le viseur des organismes de contrôle. S’ils ne règlent pas rapidement ce montant, les Anglais pourraient se faire sanctionner comme le PSG et Manchester City avant eux. Mais selon le Daily Mail, la direction du club britannique n’est pas inquiète. D’autres formations, qui, comme Liverpool, ne participaient pas aux compétitions européennes la saison dernière, sont également surveillées de très près. Le Times cite ainsi l’AS Monaco, l’AS Roma et l’Inter Milan, dont les décideurs épluchent actuellement les comptes. L’an passé, 76 formations avaient été pointées du doigt par l’UEFA. Seules 9 d’entre elles avaient finalement été sanctionnées. Qu’en sera-t-il cette année ?

Articles liés