Accès direct au contenu

Foot - Mercato - Barcelone

Coupe du monde Brésil 2014 - Barcelone/Liverpool : Suarez prêt à prendre un risque pour débuter la saison ?

Luis Suarez, Uruguay

Luis Suarez n’aurait pas abandonné l’espoir d’échapper à la suspension de quatre mois qui lui a été infligée, suite à sa morsure sur Giorgio Chiellini. L’attaquant serait en passe de faire appel devant le Tribunal Arbitral du Sport.

Nouveau rebondissement dans la polémique autour de Luis Suarez. Suspendu quatre mois suite à sa morsure lors du match entre l’Italie et l’Uruguay (1-0), lors de la phase de poule de la Coupe du monde, son appel auprès de la FIFA a été rejeté, ce qui pousserait l’attaquant de la Celeste à faire appel auprès du Tribunal Arbitral du Sport, dans l’espoir de retrouver les terrains plus tôt que prévu et ainsi clore son transfert vers Barcelone, qui semble de plus en plus probable.

UN RETOUR MI-DECEMBRE EN CAS DE REFUS ?

Pourtant Luis Suarez risque gros cette fois. Si l’attaquant peut espérer regagner les terrains plus tôt que prévu si son appel est accepté auprès du Tribunal Arbitral du Sport, ce qui aurait un effet suspensif, un énième refus pourrait avoir des conséquences. En effet à en croire les informations du Daily Mail, si le TAS refuse l’appel de El Pistolero, les quatre mois de suspension pourraient être reportés et donc instaurés en pleine saison footballistique. En clair, l’Uruguayen risquerait de retrouver les terrains de football seulement à partir de la mi-décembre, au lieu du mois d’octobre, comme prévu initialement.

DE QUOI FAIRE CAPOTER LE TRANSFERT ?

Ce n’est pas tout, puisque selon la presse britannique, cette nouvelle suspension pourrait porter préjudice au joueur, en ce qui concerne son futur transfert vers le FC Barcelone. La club catalan semble certes déterminé à recruter Luis Suarez, mais le serait-il toujours lorsqu’on lui annoncera que le buteur tant attendu ne sera disponible que pour la deuxième partie de saison ? Pas si sûr. Alors que l’on aperçoit déjà des maillots Blaugrana floqués du nom de l’attaquant de la Celeste fleurir aux quatre coins de Barcelone, il se pourrait bien que le principal concerné n’atterrisse jamais en Catalogne…

Articles liés