Accès direct au contenu

L’habit ne fait pas le moine

Mancini était aussi mauvais que Villas-Boas

André Villas-Boas, le transfert le plus cher de l’histoire pour un entraîneur, a été démis de ses fonctions dimanche dernier après une énème défaite face à West Bromwich Albion. Mais son éviction était-elle trop prématurée?

En Grande-Bretagne, une comparaison tout à fait surprenante nous montre les 40 premiers matchs de l’entraîneur du leader actuel de Premier League, Roberto Mancini, et du technicien Portugais. Les statistiques sont sans appel, les chiffres sont pratiquement les mêmes. Si l’Italien a remporté plus de matchs que l’ancien Blues, 20 victoires pour Mancini, pour une de moins pour « the special two », le coach des Citizens a perdu onze matchs et fait 9 matchs nuls, contre dix défaites et onze matchs nuls pour Villas-Boas. Cela donne 69 points obtenus par Mancini lors de ses 40 premiers matchs contre 68 pour Villas-Boas.

Mais AVB avait contre lui les cadres de son vestiaire, contrairement à l'élégant et plus policé Italien. Toute la différence.

par Jonathan Bensadoun