Accès direct au contenu

SIEGE VACILLANT

Rennes : Antonetti peut-il survivre à une nouvelle défaite ?

Rennes : Antonetti peut-il survivre à une nouvelle défaite ?

Si son poste ne semble pas encore menacé, une défaite ce soir face à Lille (20h45) serait synonyme d’instabilité pour le poste Frédéric Antonetti . Si Pierre Dréossi lui réaffirme son soutien, le coach rennais nage en eaux troubles.

Non, on vous rassure, le principal sujet de discussion à Rennes, ce n'est pas de savoir quel nom on va donner au Stade de la route de Lorient, dont les rumeurs l'imaginent en Stade de la Bretagne. Non, le supporteur rennais se demande pourquoi son club réalise un début de saison aussi catastrophique. Les quatres défaites consécutives des rouge et noirs les ont menés tout droit à la 18e place du clasement de Ligue 1. Cela faisait longtemps et c'est l'ennemi nantais qui se frotte déjà les mains... Mais pas trop vite. Le Stade Rennais accueille Lille (20h45) avec la ferme intention de retrouver une équipe digne de ses ambitions.

Antonetti, dans le viseur

Forcément quand les résultats ne sont pas au rendez-vous, le seul fautif c'est l'entraîneur. C'est bien connu. Ainsi, Frédéric Antonetti n'est pas encore installé sur l'échafaud mais il ne faudrait pas que la crise s'installe trop longtemps. Pierre Dréossi, le manager du Stade Rennais n'a pas voulu s'enflammer après la victoire des Bretons en Coupe de La Ligue (3-2) contre Nancy. « Moi, je ne crois pas à la roue qui tourne. Ce qu'il faut regarder, c'est le contenu de ce qu'on fait et ce qu'on est capable de faire plus tard. » déclare-t-il, tout en relativisant, « ce n'est que le début, il ne faut pas être catastrophé. ». Le discours de l'ancien coach rennais ne sonne pas dans l'alarmant ni dans l'angélisme.

Des changements radicaux pour affronter Lille

L'équipe alignée par Frédéric Antonetti, mardi soir contre Nancy, a réservé quelques surprises. S'ils ont pu étonner, les choix du technicien corse n'ont pas été incongrus si l'on se tient à la perfomance collective. Le replacement de Romain Danzé en milieu droit a été une réussite. « Cela faisait longtemps que je n'avais pas évolué à ce poste-là, rappelait le joueur. C'est quand même mon poste de formation, donc ça ne s'oublie pas. Ça s'est bien passé, dommage que je n'ai pas marqué. » at-il expliqué après le match. L'entente Alessandrini-Erding, a elle aussi été fructueuse. Il faudra de toute façon tenter de nouvelles choses pour Frédéric Antonetti, s'il veut que son équipe relève la tête. Réponse ce soir.