Accès direct au contenu

Foot - PSG

PSG - Polémique : QTA, fair-play financier... Cet énorme coup de gueule contre l'UEFA !

Interrogé sur les révélations des Football Leaks à l'encontre du PSG, Vincent Chaudel, économiste du sport, estime que certains chiffres sont ridicules.

Depuis vendredi, le Paris Saint-Germain est au cœur des suspicions suite aux révélations de Mediapart dans le cadre des Football Leaks. Ainsi, la direction parisienne aurait négocié avec l'UEFA, et notamment Michel Platini et Gianni Infantino, afin d'éviter des sanctions du fair-play financier. Les négociations en question portait sur la valeur réelle du contrat de sponsoring avec QTA, l'office du tourisme du Qatar. Le PSG touchait 215M€ par an quand certains cabinet d'audits l'évaluaient entre 123 000€ et 3M€. Une situation commentée par Vincent Chaudel, économiste du sport, qui estime que le montant affiché par les cabinet d'audit et ridicule tant la notion de national branding est complexe.  

«C’est aussi de l’escroquerie que de faire une évaluation à 123 000€ de ce contrat !»

« La notoriété du pays du Qatar a explosé ! Si QTA avait dû développer et atteindre ce niveau de notoriété en achetant de la publicité de façon classique, ils auraient mis probablement plus que 200M€ sur la table ! Pour QTA, c’est une bonne affaire et pour le PSG, c’est un bon contrat ! Si on évalue ce contrat au regard d’une autre prestation de service qui s’appelle le sponsoring, bien évidemment qu’on n’obtient pas les mêmes éléments de comparaison. Octagon arrive à 123 000€ au lieu de 200M€, on est juste dans des proportions ridicules et on se doute bien que ce n’est pas de la surévaluation mais de l’escroquerie. Et c’est aussi de l’escroquerie que de faire une évaluation à 123 000€ de ce contrat ! Ce n’est pas possible, on ne parle pas de la même chose ! D’autres clubs ont des contrats avec des offices de tourisme », confie-t-il au micro d'Europe 1 dans des propos rapportés par Canal-Supporters.

Articles liés