Accès direct au contenu

Foot - PSG

PSG : Pierre Ménès torpille un Edinson Cavani qui est plutôt «Fantômas» !

Invité à s’exprimer sur la prestation d’Edinson Cavani contre Troyes, Pierre Ménès a véritablement torpillé l’attaquant uruguayen du PSG.

Pour le compte de la quinzième journée de Ligue 1, le Paris Saint-Germain a très largement dominé Troyes samedi (4-1). Alors qu’il a ouvert le score, Edinson Cavani n’a pas caché sa frustration après avoir été remplacé à 10 minutes du terme de la rencontre. L’Uruguayen n’a pas vraiment convaincu les nombreux observateurs, à commencer par Pierre Ménès. Interrogé sur le plateau du Canal Football Club, ce dernier n’a pas épargné l’attaquant parisien.

« Pour l’instant il ne prouve pas grand chose »

« Edinson Cavani ? Sils commencent à faire la gueule à la 82e, ça commence à être compliqué de faire du coaching. S’il est content parce qu’il il a mis un but en un mois contre le dernier, tant mieux pour lui. C’est gentil de réclamer, mais il faut prouver aussi. Pour l’instant il ne prouve pas grand chose. C’est plutôt Fantômas. Tout le monde sait ce que j’en pense. Je ne l’ai pas assassiner pendant le mois où il a enchainé les prestations plus minables les unes que les autres. En plus de ne pas être bon, il n’a pas un comportement sympa. J’étais bien content que Augustin marque. En 8 minutes il a fait mieux que lui en 82 minutes », a ainsi lâché Pierre Ménès.

« Les joueurs sont égoïstes, je le sais »

«  Il a dit qu’il n’était pas content de sortir. Mais il ne sait pas que je pense déjà au match suivant. Les joueurs sont égoïstes, je le sais, j’étais un joueur. Mais ça ira mieux demain. Il voulait rester sur le terrain et marquer des buts. Pourquoi ce 4-4-2 ? Il y a des gens qui voulaient et devaient marquer des buts. Je suis content pour Edi, qui a marqué en position centrale. Après on est revenu en 4-4-2. Mais l’important, c’était de marquer », a expliqué Laurent Blanc au terme de la rencontre.

Articles liés