PSG : Paredes, Parc des Princes… Al-Khelaïfi reçoit une réponse surréaliste
Arthur Montagne

Depuis quelques jours, la passe d’armes se poursuit entre le Qatar et la Mairie de Paris au sujet du Parc des Princes. Et alors que Nasser Al-Khelaïfi reproche aux dirigeants de la Ville de Paris de pousser le PSG loin de l’enceinte de la Porte de Saint-Cloud, Emmanuel Grégoire lui répond avec une énorme punchline.

Alors que le PSG souhaite devenir propriétaire de son stade, Nasser Al-Khelaïfi a pointé du doigt la Mairie de Paris, qu'il juge responsable de la situation avec le Parc des Princes. « Notre première option est de rester, mais je ne pense pas que le Conseil municipal veuille que nous restions. Ils font pression pour que nous partions », confiait le président du PSG à MARCA. Une sortie qui n'a pas du tout plu à Emmanuel Grégoire.

«Ce n’est pas très agréable»

« La réaction à la nouvelle prise de position de Nasser Al-Khelaïfi ? Ce n’est pas très agréable… La Ville a toujours dit sa disponibilité pour étudier les meilleurs moyens d’accompagner le développement de ce club. On avait posé deux options. Une privilégiée par le PSG, qui est celle d’acheter pour investir. Et l’autre, privilégiée par la Ville, de dire : comme vous allez investir, on est prêts à vous signer un bail sur une durée très longue qui permettra sans nul doute l’amortissement de l’investissement. Nous étions à un stade de discussions. Et là, on a vu ces déclarations. (…) nous allons attendre qu’il revienne du Qatar et nous reprendrons les discussions, s’il le souhaite. En revanche, lire que la Ville veut "les chasser du Parc" est insultant. Paris est amoureuse de son club. Nous n’avons aucun autre objectif que de maintenir le club au Parc », lance le premier adjoint à la Mairie de Paris dans les colonnes du Parisien.

«Le PSG en propose 40M€. C’est moins cher que Paredes»

« Ça va se terminer sur une vente, mais au juste prix ? Mais on n’a pas le choix ! C’est évident. Nous, on est protecteurs. La vente, on ne l’a pas exclue catégoriquement. Mais c’est au juste prix oui. Le PSG en propose 40 millions d’euros. C’est moins cher que Paredes. Franchement ? ! Vous pensez vraiment que le Parc vaut moins que Leandro Paredes acheté 50 millions d’euros ? Ce n’est pas sérieux. Il y a une forme de pression qui n’est pas responsable », ajoute Emmanuel Grégoire.

Articles liés