Accès direct au contenu

Foot - PSG

PSG : «Emery refuse de choisir entre Areola ou Trapp, cela prête à confusion»

Si la hiérarchie entre Kevin Trapp et Alphonse Areola est toujours aussi floue, Damien Degorre se confie sur les choix d'Unai Emery. 

Depuis son arrivée au Paris Saint-Germain l’été dernier, Unai Emery est toujours aussi peu explicite concernant sa hiérarchie des gardiens. Tout semble flou autour de Kevin Trapp et d’Alphonse Areola. Dans une vidéo publiée sur le site de L’Équipe, Damien Degorre, journaliste au sein de la rédaction du quotidien, admet que l’entraîneur parisien se refuse de trancher dans le vif.

« Il dit qu’il a confiance en Alphonse Areola mais il ne dit toujours pas qui est le numéro 1 »

« Unai Emery refuse de choisir entre Areola ou Trapp. En tous cas, il refuse de choisir clairement. L’année dernière, il disait qu’il n’y avait ni numéro 1 ni numéro 2. Cette année, il dit qu’il a confiance en Alphonse Areola mais il ne dit toujours pas qui est le numéro 1. Ça peut poser problème. En tout cas, ça peut poser un problème d’interprétation. Au sortir de la victoire face au FC Metz (5-1), Kevin Trapp était convaincu qu’il serait dans les buts à Glasgow en Ligue des Champions. Il le confiait à certaines personnes dans le vestiaire du Camp des Loges et il s’était préparé pour ça. D’ailleurs, à la fin du match à Metz, l’Allemand s’était entraîné sur la pelouse de Saint Symphorien avec une partie du staff des gardiens. Il pensait vraiment qu’il jouerait. C’est tout à fait le genre d’attitude qu’avait Sirigu quand un match était terminé, il partait s’entraîner avec l’entraîneur des gardiens. Trapp détestait cette attitude. Et il faut croire qu’Alphonse Areola n’a pas davantage apprécié l’attitude Trapp à Metz. À l’arrivée, c’est Areola qui a joué à Glasgow et Trapp était une nouvelle fois sur le banc. Forcément, cela prête à confusion, ça crée un climat qui n’est pas très bon entre les deux gardiens et tant que Unai Emery refusera de choisir, il n’est pas certain que le titulaire soit dans un état d’esprit parfait et aura une sérénité totale. Et il n’est pas certain non plus que pour gagner la Ligue des Champions se soit l’idéal. Quand bien même si on a Neymar et Mbappé dans ses rangs », explique Damien Degorre

Articles liés