Accès direct au contenu

Foot - PSG

Ligue des Champions - PSG : Chelsea, Hazard, ses ambitions… Les confidences de Matuidi !

Blaise Matuidi, PSG

À l’approche des quarts de finale de la Ligue des Champions et la double confrontation contre Chelsea, Blaise Matuidi, le milieu de terrain du PSG, s’est confié.

Le PSG accueille mercredi Chelsea au Parc des Princes pour le compte des quarts de finale aller de la Ligue des Champions. Interrogé par Le Parisien, Blaise Matuidi a livré ses impressions.« Il faudra être vigilant car Chelsea est redoutable en contre. Ils ont des joueurs qui vont très vite vers l'avant, qui se projettent très vite. Il faudra bien quadriller le milieu de terrain tout en gardant un équilibre. Après, on a ce qu'il faut devant pour faire la différence. »

« DE LÀ À DIRE QU’ON VA FAIRE UN PLAN ANTI HAZARD… »

« Eden Hazard ? C'est un des dangers, il fait partie des grands joueurs de Chelsea. De là à dire qu'on va faire un plan anti Hazard, non. Sur le terrain, on a conscience de qui peut faire la différence chez eux. Et Hazard fait partie des plus de Chelsea. Il faudra être vigilant, a justifié Blaise Matuidi. Chelsea a beaucoup plus d'expérience que Paris dans cette compétition, ils ont déjà gagné la Ligue des Champions et sont tenants de la Ligue Europa. .On a nos chances mais ce sera une confrontation très difficile. On est dans la même situation que l'année dernière. Mais on a plus d'expérience, on se connaît plus, on a appris à jouer ensemble. C'est la seule différence. Paris a grandit et a passé un cap. Il faut le montrer. »

« BIEN SÛR QU’ON A L’AMBITION DE GAGNER LA C1 »

« Quand on est compétiteur et qu'on joue dans un club comme le PSG d'aujourd'hui, bien sûr qu'on a l'ambition de gagner la C1 à court ou moyen terme, a ajouté le milieu de terrain du PSG. Mais on connaît la qualité de nos adversaires. Tout le monde dit que pour l'instant, nous n'avons rencontré que des équipes moyennes, attendons ces deux matchs contre Chelsea. Posez moi la question dans deux semaine si on est qualifiés. Si on est dans est de dernier carré, on commencera penser à aller au bout. J'ai la conviction qu'on a le niveau pour aller loin et j'espère que toute la France sera derrière nous. »

Articles liés