Accès direct au contenu

Foot - PSG

Étoile Rouge de Belgrade/PSG : Les notes de Parisiens !

Vous avez manqué la rencontre entre l’Étoile Rouge de Belgrade et le PSG (1-4) ce mardi en Ligue des Champions ? La rédaction du 10 Sport vous propose un compte-rendu détaillé de la prestation des Parisiens !

Gianluigi Buffon (5) : En première période, l’ancien portier de la Juventus n’a absolument rien eu à faire. Il fait son premier arrêt à la 54e minute, juste avant le but de l’Étoile Rouge de Belgrade sur lequel son placement n’est pas idéal. Dans l’ensemble, Buffon n’aura toutefois pas été mis en danger.

Thilo Kehrer (5,5) : Une nouvelle fois préféré à Thomas Meunier dans le couloir droit de la défense, l’Allemand a semblé un peu moins à son aise. Il a notamment affiché un déchet technique en première période. Il est toutefois revenu avec de meilleures intentions en seconde période.

Thiago Silva (7) : Comme contre Liverpool, le capitaine du PSG a été monstrueux. Impérial dans les airs, le Brésilien a coupé énormément de trajectoires et a excellé dans la lecture de jeu. À noter également son utilisation du ballon mis en valeur par une ouverture exceptionnelle pour Cavani (79e). O Monstro est bien là !

Marquinhos (7) : Placé une nouvelle fois dans une position hybride de défenseur central lorsque le PSG a le ballon et de milieu de terrain pour défendre, le Brésilien semble apprécier son nouveau rôle. Toujours très propre dans l’utilisation du ballon, Marquinhos a été irréprochable défensivement apportant l’impact nécessaire dans l’entrejeu et brillant dans l’anticipation. Une prestation ponctuée par le but libérateur (74e).

Presnel Kimpembe (5) : À l’image de ses dernières prestations, le Champion du monde n’a pas été totalement rassurant dans ses interventions. Il perd notamment un ballon bêtement sur le côté gauche et s’est souvent mis en danger. Malgré tout, il a tout de même su imposer son physique quand il le fallait. Il faudra toutefois présenter un visage plus convaincant pour se mettre au niveau de ses compères défensifs.

Juan Bernat (6) : De retour dans le onze de départ après avoir cédé sa place en Ligue 1, le latéral espagnol a réussi une prestation globalement satisfaisante. Plus discret offensivement que lors de ses dernières sorties, Bernat a toutefois été très actif comme à son habitude et s’est montré décisif grâce notamment à un gros retour défensif en plein temps fort de l’Étoile Rouge (54e).

Indispensable Neymar...

Marco Verratti (6,5) : Une nouvelle fois positionné aux côtés de Marquinhos dans l’entrejeu, l’Italien a très bien rempli son rôle de rampe de lancement du PSG. Toujours très serein, il a touché beaucoup de ballons et surtout, il n’a pas pris de carton jaune qui l’aurait privé du huitième de finale. C’est la raison pour laquelle il est remplacé par Adrien Rabiot en fin de match (83e).

Angel Di Maria (6) : Un match aux deux visages pour le Fideo. En première période, il a rarement fait les bons choix. Mais en seconde période, il s’est montré beaucoup plus disponible en délivrant d’abord un bon centre pour Cavani (67e) puis en offrant le troisième but à Marquinhos sur un magnifique coup franc (73e). Remplacé par Julian Draxler (88e).

Neymar (8,5) : Incertain au coup d’envoi, Neymar était là et bien là ! Comme contre Liverpool, le Brésilien a été très actif et a fait beaucoup d’efforts dans le repli défensif. Auteur du deuxième but du PSG en s’amusant dans la surface de Belgrade c’est lui qui a pris les choses en main lorsque l’Étoile Rouge a pressé. Il parachève sa démonstration par une passe décisive pour Mbappé. Bref, il a une nouvelle fois prouvé, si c’était nécessaire, qu’il était indispensable au PSG.

Kylian Mbappé (7,5) : Le Champion du monde n’a pas mis longtemps avant de se mettre en action. Très en jambe, il place une énorme accélération pour offrir le premier but à Cavani avant de lancer Neymar pour le deuxième. Il inscrit même le quatrième but pour clore la victoire du PSG. Malgré tout, sa prestation est légèrement entachée par sa perte de balle qui amère le but de Belgrade.

Edinson Cavani (7) : Et si on avait retrouvé le grand Cavani ? Le Matador a en tout cas ouvert le score et a semblé beaucoup mieux physiquement exerçant un pressing important et un repli défensif constant ce qu’on ne l’avait pas vu autant faire depuis longtemps. De très bon augure pour la suite d’autant que son entente avec Kylian Mbappé et Neymar a été excellente.