Accès direct au contenu

Benvenuto

PSG : Verratti, ses 5 infos croustillantes

Marco Verratti

Inconnu en France il y a encore quelques semaines, Marco Verratti arrive au PSG sans avoir jamais joué la moindre minute en Serie A. Un pari sur l’avenir entrepris par Leonardo, contre un chèque de 13 millions d’euros. Faisons connaissance, en 5 infos, avec celui qui pourrait être la future star de la Ligue 1.

Il a refusé les plus grands clubs italiens
C’est un signal fort envoyé au PSG. Courtisé par Naples et la Juventus Turin, que sa mère lui conseillait de rejoindre, Marco Verratti a préféré rejoindre le club de la capitale. Plus jeune, « le nouveau Pirlo » avait déjà refusé les avances d’autres grands clubs italiens. A treize ans, Verratti a préféré le centre de formation de Pescara, à une trentaine de kilomètres de son domicile de Manoppello, que celui de l’Atalanta Bergame ou de l’Inter Milan. Plus tard, le Milan AC s’est également cassé les dents sur lui. « Quand on a joué la finale du Championnat des moins de 16 ans, les dirigeants de l’AC Milan voulaient le faire signer tout de suite, explique aujourd’hui Antonio Di Battista, l’actuel responsable du centre de formation de Pescara, dans L’Equipe. Ils ont voulu lui faire passer une visite médicale. Lui, il pleurait. Et il disait : “Je veux rentrer à Pescara !” »

Il a fait ses débuts à 16 ans
Marco Verratti est un petit précoce. En 2008, alors qu’il n’avait que 16 ans, il a fait ses grands débuts en équipe première avec Pescara en troisième division italienne. Quelques semaines plus tard, il inscrivait déjà son premier but. A 19 ans, s’il n’a pas joué la moindre minute en Serie A, Verratti compte déjà 74 matchs chez les pros (59 en Serie B, 15 en 3e division). Présélectionné par Cesare Prandelli pour l’Euro 2012, le néo-parisien aurait pu devenir l’un des plus jeunes joueurs de l’histoire de la Nazionale.

Son vrai surnom
Marco Verratti, c’est un peu la curiosité et l’inconnu du mercato parisien. Qu’est-ce qu’on sait de lui ? Pas grand-chose, sauf qu’en Italie, les médias transalpins le surnomment déjà « le nouveau Pirlo ». Voilà pour la comparaison flatteuse. Dans le vestiaire, ses coéquipiers, eux, l’appellent « Marcolino » (traduisez le « petit Marco ») en référence à son prénom (Marco) et à sa petite taille (1,65 m).

Il n’a pas son permis de conduire
Souvenez-vous, en 2007, lorsque Mamadou Sakho avait fait ses premiers pas en équipe première, le gamin du centre venait au Camp des Loges en voiture… sans permis. Le défenseur central avait alors 17 ans. Marco Verratti en a deux de plus, mais on pourrait bien assister à la même scène. La troisième recrue du mercato parisien, qui fêtera ses 20 ans en novembre, n’a toujours pas passé son permis de conduire. Jusqu’à ces dernières semaines, comme le raconte L’Equipe, c’est même sa mère qui venait le chercher en voiture à la fin des entraînements. Mais la mamma ne sera pas à Paris.

Ce n’est pas un cœur à prendre
Mesdemoiselles, ne soyez pas trop déçues, mais Marco Verratti n’est pas un cœur à prendre. Du moins pour le moment. A Pescara, le jeune milieu de 19 ans y a trouvé sa petite amie, une dénommée Laura inconnue au bataillon (on recherche…). Le suivra-t-elle à Paris ? Sans doute. Cela ne devrait toutefois pas l’empêcher de partir à la découverte des nuits parisiennes endiablées. « Après les matchs, on partait en boîte, raconte aujourd’hui Moussa Koné, son ancien partenaire à Pescara, dans L’Equipe. Marco aimait bien boire un coup ! Mais c’est un gars très tranquille. »