Accès direct au contenu

Benvenuto

PSG Verratti : « J’ai tout à prouver »

Marco Verratti

Une demi-heure avant Zlatan Ibrahimovic, Marco Verratti a lui aussi eu le droit à sa présentation devant une meute de journalistes au Parc des Princes. En Italien, le jeune milieu parisien de 19 ans, méconnu jusque-là en France, a exprimé son désir de se faire un nom dans l’Hexagone. Extraits.

Vous vous êtes déjà entraîné hier. Comment ça s’est passé ?
J’ai eu une excellente impression de la part du club, de mes coéquipiers. Ce sont des grands champions, des joueurs que j’ai pu voir avant à la télé. C’est un grand motif de satisfaction, ça donne envie. Je vais essayer d’apporter le maximum au club. Ça n’arrive pas tous les jours qu’on puisse débarquer comme ça aussi jeune dans un grand club. Il n’y a pas eu énormément d’échanges avec Ancelotti pour le moment, c’est normal, je me suis juste entraîner. Mais je suis content que son choix se soit porté sur moi.

Pourquoi avoir choisi de partir à l’étranger ?
C’est vrai qu’à l’étranger on a peut-être tendance à miser sur les jeunes talents. On a un œil dessus. Il y a un vivier de bons jeunes en Italie. Je n’ai pas eu à réfléchir longtemps, je suis content du choix que j’ai fait. Je suis content de représenter le PSG en Italie. Toujours est-il qu’à l’étranger, les jeunes talents sont suivis et on a l’impression qu’on peut avoir des perspectives.

En France, vous êtes un inconnu…
Vous avez tout à fait raison quand vous parlez de mon anonymat. Mes coéquipiers ont déjà gagné pas mal de choses, moi, j’ai tout à prouver. C’est ce que j’ai envie de faire justement. J’ai envie de progresser ici, de continuer sur ma lancée, sur cette voie. Chaque fois que j’aurai le temps de jouer, je montrerai, j’essayerai d’apporter ma pierre à l’édifice. Ce ne sont pas que des paroles, il faudra faire suivre des actes sur le terrain. Je suis là pour ça, je vais essayer de montrer sur le terrain.

Vous allez côtoyer des joueurs comme Ibrahimovic.
Pour moi c’est une grande émotion de pouvoir côtoyer les Ibrahimovic, les Lavezzi, les Pastore. C’est un super apprentissage que je vais effectuer. Une belle aventure qui commence pour moi. J’ai hâte que la Ligue 1 commence.

Comment se sont passés les contacts avec le PSG ?
Le PSG a vraiment fait le forcing, avec beaucoup d’insistance. C’est ce qui a fait pencher la balance. Une fois que l’intérêt avait été manifesté, j’ai dit à mon club et à mon agent que ce serait mon premier choix. Et il y a ce projet derrière qui pourrait amener le PSG à être la plus grosse équipe du monde.

Cesare Prandelli, qui vous avait présélectionné pour l’Euro, vous a-t-il appelé ?
De la part de M. Prandelli, je n’ai rien entendu de particulier. Bien évidemment, je l’ai remercié du fait qu’il m’ait permis de me rapprocher de la sélection nationale. Je vivrais très bien la concurrence sans le moindre doute, ça me permettra de grandir et de progresser.

Connaissiez-vous déjà la Ligue 1 ?
J’aime et j’adore le foot. Je le regarde beaucoup à la télé. Bien évidemment, j’ai suivi le championnat de France. C’est un championnat assez physique, en développement. Je pense que nous avons un beau championnat et une belle saison qui nous attend.

On vous compare à Andrea Pirlo. Qu’en pensez-vous ?
C’est effectivement une comparaison flatteuse. C’est un des tous meilleurs joueurs du monde. Je vais essayer de l’imiter, de marcher dans ses très grandes traces. Je trouve ici les meilleures conditions pour progresser et aller dans cette voie.