Accès direct au contenu

Remplacant de luxe

PSG une machine a fric nommee Beckham

le10sport

Il y a quelques années, David Beckham aurait pu faire les beaux jours du club de la capitale. Aujourd'hui, il risque de servir uniquement à toucher le jackpot pour Leonardo.

On croyait que le Paris Saint Germain vacciné avec l'arrivée de Leonardo. La rumeur Beckham permet pourtant un nouveau rappel à l'ordre. Le club parisien reste friand des gros coups marketing, pas forcément payants sur le plan sportif mais extrèmement rentables pour le porte-monnaie. A l'inverse d'un Javier Pastore, bankable sur comme en dehors du terrain, l'arrivée d'un joueur tel que Beckham n'aurait qu'un impact dans les différentes boutiques du club, au moment de vendre maillots et produits dérivés.

A raison de 75 euros la tunique vendue à des milliers d'exemplaires (un millions en six mois passés du côté du Real Madrid), les recettes de ce nouveau "produit" ne pourront être que faramineuses rappelle Foot Mercato. Sans oublier l'ouverture aux marchés asiatiques fanatiques du joueur, non négligeable dans l'opération séduction menée tambour battant par le manager brésilien. Sur la pelouse du Parc, les supporters resteront sur leur faim et sur ses derniers exploits datant de quelques saisons. 

Leonardo l'a déjà eu sous ses ordres

Une donne qui n'atteint pas la volonté de Leonardo d'attirer son ancien joueur, côtoyé au Milan AC lors de la saison 2004-2005. La piste devient de plus en plus sérieuse alors que son contrat va prendre fin en novembre prochain avec les Los Angeles Galaxy et que tout retour en Angleterre est d'ores et déjà banni. Les dirigeants qataris veulent des retours sur investissement, le Spice Boy reste le meilleur d'accélérer les choses.

Vous doutez encore des talents de vendeur de Beckham ? La preuve par l'image en provenance des Etats-Unis.