Accès direct au contenu

Dépanneur

PSG : Thiago Silva, simple roue de secours ?

Le 10 Sport évoquait le sujet fin août : Carlo Ancelotti réfléchissait déjà à utiliser Thiago Silva comme milieu de terrain. Cela a été le cas face à Reims, avec plus ou moins de réussite. A refaire ou oublier ?


On ne sait pas s’il aime le poker mais, depuis son arrivée au PSG en décembre dernier, Carlo Ancelotti a pris l’habitude de tenter des coups. Le dernier date évidemment de sa composition d’équipe face au Stade de Reims, avec une équipe où 6 joueurs à vocation défensive étaient titulaires. La véritable surprise fut toutefois réservée au placement de Thiago Silva, aligné comme milieu droit, aux côtés de Blaise Matuidi. Une vraie « bizarrerie » pour celui qui est arrivé au PSG avec l’étiquette de « meilleur défenseur du monde ». Et pourtant, rien n’est vraiment étrange dans ce nouveau positionnement. Le Brésilien a déjà dépanné plus d’une fois à ce poste avancé au Milan AC. Fin août, Le 10 Sport vous faisait même déjà part de cette éventualité en cas de gros coup dur ou défection dans ce secteur.

« Il s’en est bien sorti »
Faut-il rappeler l’argument de Marco Simone ? « Le Milan AC a accepté de laisser filer Pirlo à la Juve pour une seule raison, avait-il avancé à l’époque. Ils ont misé sur la qualité de relance de Silva, le premier relanceur de l’équipe. Avec lui, ils savaient qu’ils n’auraient plus besoin de lui ». Face aux Rémois, ses qualités n’ont pas toujours sauté aux yeux. Pas toujours inspiré, Silva n’a toutefois pris aucun risque et a plutôt fait un travail a minima dans une zone où le teigneux Krychowiak a fait sa loi (il lui a d’ailleurs donné un coup de coude très viril). « Il s’en est bien sorti, il manque d’automatismes, c’est normal. C’était plutôt pas mal », défend pour sa part Blaise Matuidi, son binôme encore énorme à la récupération.

Le risque de (re)lancer Camara
Aurait-il eu d’ailleurs autant de travail s’il avait été aligné à côté d’un véritable ratisseur moins technique et plus rentre-dedans comme Momo Sissoko ? « J'étais sur le derrière quand j'ai vu la compo de l'équipe, confirme Pierre Ménès sur son blog. Six défenseurs de métier, Thiago Silva milieu déf', et Maxwell qui dérangeait plus qu'il n'arrangeait dans une zone où il y avait déjà Armand et Matuidi ». La question qui se pose est de savoir si Ancelotti pourrait retenter l’expérience dès mercredi face au Dinamo Zagreb ? Peu probable, tant il a besoin d’une charnière solide dans cette compétition. Surtout, ce serait prendre le risque de lancer Zoumana Camara, qui n’a joué que 10 minutes cette saison devant le Dynamo Kiev, déjà en C1, le 18 septembre. Les probabilités sont donc faibles mais Ancelotti n’est plus à une surprise près.

Découvrez Le 10 Sport de cette semaine, en kiosques ou en ligne