Accès direct au contenu

Tactique

PSG : quelles possibilités tactiques avec Ibrahimovic ?

Zlatan Ibrahimovic

Zlatan Ibrahimovic est désormais bel et bien un joueur du PSG. Le genre de joueur qui a droit à une équipe acquise à sa cause. Alors, comment jouer autour de lui ? Le 10 Sport se prend pour Carlo Ancelotti.

En 4-3-2-1, façon sapin de Noël :

Carlo Ancelotti a débarqué au PSG avec ce système assez surprenant en France (même si France 98, à l’époque, le pratiquait plus ou moins...). Trois milieux défensifs, deux milieux offensifs derrière une pointe. Ce système semble taillé sur mesure pour Zlatan Ibrahimovic. En prime, il permet à Lavezzi et Ménez (voire Nenê) de disposer d’une liberté offensive assez importante derrière l’attaquant. Un système où Pastore, particulièrement en jambes dans cette pré-saison, pourrait être utilisé plus bas, comme l’a déjà suggéré Ancelotti, et ainsi apporter une touche technique à un milieu de terrain très fourni. Dans le cas où Pastore évoluerait plus haut, Matuidi, Bodmer, Verratti et Chantôme sont encore en réserve...

En 4-2-3-1, avec deux ailiers :

Une solution qui permet plus de latéralité dans le jeu avec deux vrais joueurs de couloir que seraient Lavezzi et Ménez (ou Nenê). Ce système permettrait à Javier Pastore d’évoluer plus haut, dans une vraie position de meneur de jeu, laissant le travail défensif à deux récupérateurs que seraient Thiago Motta et Momo Sissoko. Un système de jeu qui aurait un avantage : créer une relation technique privilégiée entre Pastore et Ibrahimovic, un duo plein de promesses. Néanmoins, cela demande plus de travail défensif aux joueurs de côté, Lavezzi et Ménez (ou Nenê). Pas sur que ce soit vraiment leur fort.

En 4-3-1-2, avec un vrai meneur de jeu :

Voilà un système qui ressemble fort à ce qu’aimait faire Carlo Ancelotti du côté du Milan AC. Trois milieux défensifs derrière un vrai numéro 10 et deux attaquants, dont un qui jouit d’un peu plus de liberté. Carlo Ancelotti dispose de toutes les armes pour tenter d’aligner ce dispositif. Marco Verratti pourrait rentrer dans le onze en occupant la place de milieu devant la défense à laquelle celui dont on dit qu’il est héritier, Andrea Pirlo, brillait tant. Le gaucher Thiago Motta à gauche, Momo Sissoko à droite. Un trio sécurisant pour que Pastore s’exprime au poste de meneur de jeu. Devant, Lavezzi aura tout le loisir de tourner autour de Zlatan Ibrahimovic. Un système qui demande également une grande participation offensive des latéraux. Mais avec Maxwell et Jallet, le PSG a de quoi faire.