Accès direct au contenu

Sondage du jour

PSG Lugano braque contre Kombouare

Antoine Kombouaré, hier en conférence de presse, a légèrement titillé Diego Lugano en lui demandant « des actes » sur le terrain. Le meilleur moyen de braquer son joueur d'entrée ?Antoine Kombouaré n'a pas été tendre, hier en conférence de presse, avec Diego Lugano. Juste avant ses débuts, l'entraîneur du PSG a choisi la voie de la mise sous pression pour que son joueur sorte une grosse prestation face à Brest. « Il sera jugé sur les matches. Il y a des joueurs rugueux à l’entraînement et qui en match le sont moins. Ce qui m’intéresse ce sont les actes pendant les matches de compétition (…) Pour moi les leaders sont sur le terrain, toujours. Après ce qu’ils font dans le vestiaire c’est secondaire. Je veux des champions sur le terrain, des grands joueurs qui sont capables de supporter la pression. Dans les moments difficiles je veux qu’ils apportent ce qu’il faut à l’équipe mais par-dessus tout, qu’on gagne des matches. Car nous sommes jugés sur nos résultats. » Sans doute volontaire de la part du coach parisien, mais pensez-vous, de votre côté, que ce choix soit judicieux ?OUI : il a raison, Lugano n'a encore rien prouvé En demandant à Lugano de montrer des choses sur le terrain, Antoine Kombouaré ne fait-il pas simplement preuve de logique ? Lugano, on en parle beaucoup depuis des semaines, mais qui le connaît vraiment ? Comme Pastore, comme Menez, comme Gameiro, il va devoir montrer qu'il a le niveau parisien.OUI : titiller son orgueil, c'est intelligent Antoine Kombouaré, en parlant de la sorte de Diego Lugano, a compris à qui il avait affaire. Un homme de caractère capable d'apporter de la grinta au Paris Saint-Germain. Le chauffer un peu avant sa première, c'est pile ce qu'il faut pour que Lugano réagisse et sorte un gros match face à Brest.NON : s'il se braque, Kombouaré a tout perdu Antoine Kombouaré joue à un jeu dangereux en parlant comme ça d'un joueur qui vient de débarquer et qui a quand même prouvé des choses, que ce soit avec l'Uruguay ou à Fenerbahçe. Si Lugano n'aime pas qu'on lui parle comme à un débutant et qu'on doute de ses capacités, il prend le risque de voir Lugano se braquer d'entrée...NON : c'est le meilleur moyen qu'il se plante Mettre une telle pression sur un joueur avant sa première dans son nouveau club, c'est prendre le risque de lui couper les jambes avant même qu'il débarque sur la pelouse du Parc. Ce type de déclarations, c'est exactement ce qu'il fallait pour que Lugano, à cause d'un trop plein de pression, se plante.

Kombouaré a-t-il raison de mettre la pression sur Diego Lugano ?Vous avez toute la journée pour voter sur notre site