Accès direct au contenu

Chacun son tiercé

PSG : Les coups de cur surprenants de Sirigu

Un an après son arrivée au PSG, Salvatore Sirigu se confie dans la presse italienne. Du cas Zlatan Ibrahimovic à André-Pierre Gignac, en passant par Etienne Capoue, le gardien transalpin s’improvise avocat de la Ligue 1 et de ce PSG nouvelle génération.

Ibra-dépendant ?
Depuis plusieurs semaines, le débat autour d’une éventuelle « Ibra-dépendance » ne cesse d’être remis sur le devant de la scène au PSG. Pour Salvatore Sirigu, interrogé dans La Gazzetta dello Sport, il s’agit d’une opportunité à saisir : « C’est étrange de te retrouver à côté d’Ibra. Tant que tu ne le vois pas, tu ne peux pas le croire. Un risque de dépendance avec Ibra ? Si tu as un joueur de ce calibre, pourquoi ne pas l’utiliser ? Et puis s’il était amené à ne pas jouer, nous nous adapterions. C’est un risque à prendre. Jusqu’à présent, les attaquants comme Gameiro ont été présents », explique l’ancien joueur de Palerme, qui dresse également le portrait des autres recrues made in Serie A de l’été.

« Lavezzi, une arme supplémentaire »
C’est un fait, Leonardo a fait jouer ses réseaux durant les derniers mois pour instaurer un exode du championnat italien vers l’Hexagone. Une dynamique qui ne semble pas déplaire au gardien parisien : « Thiago Silva ? J’avais déjà joué contre lui, je savais que c’était un joueur complet. Mais grâce à lui, la défense est plus compacte », explique t-il avant de poursuivre sur le cas Ezequiel Lavezzi : « Je le suivais lorsqu’il était à Naples. J’ai découvert un garçon souriant, positif malgré son début de saison compliqué. L’équipe considère qu’il est une arme supplémentaire du secteur offensif ». Enfin, concernant Daniele De Rossi, il pourrait s’agir d’une recrue de premier choix au Parc des Princes : « Il serait parfait à Paris, mais pour le faire quitter Rome, il lui faudrait une grande motivation, autre que financière. C’est un des derniers joueurs sentimentaux. Nous l’accueillerions à bras ouverts », conclut-il.

Quatre coups de cœurs
Comme tout gardien qui se respecte, Sirigu a eu l’occasion de se faire une idée sur les bonnes affaires à suivre dans le championnat de France. Et s’il reconnait que la Ligue 1 est en passe de s’améliorer dans les années à venir, il dresse la liste de ses coups de cœur du moment : « Celui qui définit la Ligue 1 comme un championnat mineur ne le connait pas. Ibra m’a même avoué qu’il a trouvé des défenseurs capables de le mettre physiquement en difficulté. Contre nous, tous les adversaires deviennent des bêtes féroces. Et puis il y a des joueurs de qualité comme Capoue, Obraniak, Aliadière et Gignac ». Les concernés devraient apprécier à coup sur.