Accès direct au contenu

Injustice

PSG : Le coup de gueule de Ménez sur le dossier MVila

Jérémy Ménez est en train de trouver une vraie régularité sur le terrain et de faire beaucoup moins de vagues en dehors. Cela ne l’empêche pas de garder son franc-parler…

Jérémy Ménez a-t-il changé ? Le boudeur de l’Euro 2012, le roi des cartons jaunes de la saison dernière (13 avertissements) semble avoir franchi un cap tant sur ses performances sur le terrain que dans son mental. Plus sobre, plus mature, Ménez n’est peut-être plus le même. Dans le Parisien du jour, l’attaquant du PSG livre quelques explications sur le sujet. « Je me suis remis en question pendant les dernières vacances d’été. J’avais envie de me calmer, de plus me concentrer sur mon jeu. Il faut dire que je ne donnais pas non plus une bonne image de moi. » Une réflexion née, selon lui, de son entourage. « C’est davantage les remarques de ma famille sur mon comportement » qui ont entamé le processus, selon Ménez qui « devient plus mature », notamment avec la naissance de sa petite fille, en milieu de semaine.

Ménez se mobilise pour M’Vila
Mais Ménez reste un écorché vif, capable dans certaines situations de ne pas se retenir de livrer sa vérité. Et quand le sujet M’Vila est évoqué, l’attaquant tricolore, qui sait très bien ce qu’est avoir la Fédération aux trousses, monte au créneau. « C’est énorme et disproportionné. Ce sont des jeunes joueurs et faire une connerie, ça peut arriver à tout le monde. Ces sanctions vont les couper dans leur élan international. Quant à Yann M’Vila, vu son talent, il était appelé à revenir en équipe de France. Ça doit être dur dans sa tête. » Un Ménez qui lance d’ailleurs une sorte d’appel à la mobilisation. « J’espère qu’ils auront le soutien de tous les joueurs et qu’à terme les sanctions seront allégées. Ils doivent faire appel. Ils ont des avocats pour ça. » Un Ménez qui prône plutôt le dialogue à la sanction, lui qui avait été puni d’un match de suspension par la FFF après l’Euro 2012. « Une sanction ne fait pas changer. Il vaut mieux discuter avec le joueur pour lui faire comprendre ses erreurs. » Ménez, lui, a semble-t-il beaucoup discuté.