Accès direct au contenu

Sur les deux tableaux

PSG, Italie : Verratti a rendez-vous avec son avenir

Convoqué pour la première fois en sélection italienne par Cesare Prandelli, Marco Verratti découvre également un nouveau challenge depuis son transfert au PSG. Le jeune milieu de terrain affiche déjà ses ambitions pour l’avenir, en club et à l’international.

Le nouveau Pirlo est en marche

Interrogé par La Gazzetta dello Sport, l’ancienne pépite de Pescara commence par évoquer son modèle, le Turinois Andrea Pirlo : «Il est le seul joueur à m’avoir fait un cet effet spécial et a toujours été mon idole. C’est un véritable honneur pour moi de le remplacer », explique Verratti qui est souvent comparé à lui par la presse transalpine. En attendant de pouvoir égaler l’ancienne gloire du Milan AC, le Parisien reconnait qu’il lui faudra prouver sa valeur rapidement du côté du Parc des Princes.

« Le PSG peut devenir la meilleure équipe du Monde »

Interrogé sur son avenir au sein du club francilien, Verratti nourrit de grandes ambitions et entend bien faire partie au long terme du projet mené par les Qataris au PSG : « Les débuts pourraient être meilleurs, mais je suis heureux de la confiance que m’instaurent Carlo Ancelotti et les propriétaires. Maintenant, nous devons donner maximum et j’ai bien conscience que la tâche s’annonce difficile, d’autant qu’il faudra constamment être à 100% », annonce l’Italien avant de lancer : « Je ne suis pas venu ici pour l’argent, mais pour la vie ici. Le PSG peut devenir la meilleure équipe du Monde, si ce n’est pas déjà fait. Nous voulons absolument remporter la Ligue des Champions ». Pour atteindre ses objectifs, il compte sur ses coéquipiers mais surtout sur cette force de travail qui a souvent fait sa renommée en Italie.

Garder les pieds sur terre

Il a beau être le petit inconnu de 19 ans arrivé en provenance de Serie B, Marco Verratti ne se sent pas pour autant dépaysé à Paris : « L’Italien est la langue la plus utilisée dans les vestiaires car il y a des joueurs comme Sirigu, Thiago ou Lavezzi et tout les autres étant passés par l’Italie. Même ici, nous n’oublions pas les liens qui nous unissent à ce championnat. Il ne faut surtout pas me dire que j’arrive dans un monde magique. Je dois voir plus loin, sans me prendre la tête et en me concentrant uniquement sur le terrain ». Des paroles sages, que le grand espoir du PSG devra appliquer en club et en sélection afin de devenir celui que tout le monde attend.

Par Guillaume de Saint Sauveur